Aller au contenu
Candidater
Candidater

Revue de presse janvier 2022

Découvrez la revue de presse de Dauphine-PSL du mois de janvier 2022

Université Paris Dauphine - PSL

Le suivi de la campagne présidentielle est bouleversé par l’actualité Covid. En 2017, « il y avait un enthousiasme réel pour la campagne », se souvient Claire Sécail, qui participait à la recherche menée par le groupe « Médias et Élections » du Laboratoire Communication et Politique de l’Université Paris Dauphine - PSL surun panel d'une trentaine de personnes de tous âges, tous bords politiques et toutes catégories socioprofessionnelles (CSP) confondues. À l'automne dernier, le groupe de recherche retrouve une dizaine de ces sondés. « Tous expriment une lassitude, une perte de sens globale, une fatigue personnelle liée à cette crise qui n'en finit pas. On atteint un niveau qui fait que la campagne ne suscite pas l'enthousiasme du tout, et vaguement l'intérêt. C'est maintenant que tout devrait changer, mais rien ne se passe », observe Claire Sécail. (www.leparisien.fr, Clémence Bauduin, 12/01/2022)

Le Conseil National des Centres Commerciaux (CNCC) s’est associé avec Dauphine Executive Education, de l’Université Paris Dauphine - PSL. Avec cette alliance, les deux partenaires comptent proposer la 1ère formation certifiante à destination des professionnels de l’immobilier commercial : certificat Immobilier Commercial « enjeux & transformations »(La Lettre M2, 01/2021)

Enseignants et experts de l'Université Paris Dauphine-PSL

Depuis le 31 décembre, le port du masque est devenu obligatoire sur la voie publique pour les personnes de plus de 11 ans. Le nouveau variant Omicron est en effet extrêmement contagieux. Olivier Damette, enseignant-chercheur au Bureau d'Économie Théorique et Appliquée (BETA) et chercheur associé à la chaire « Économie du climat » de l’Université Paris Dauphine - PSL, explique que la circulation du Covid en extérieur est à l’origine de 10 % des cas. Selon lui, « en matière de contamination, deux critères comptent : la concentration de virus dans l'air et la durée d'exposition à ce virus ». www.lexpress.fr, Sébastien Julian, 31/12/2021)

Les travaux des sociologues Céline Bessière et Sibylle Gollac montrent une augmentation des inégalités de patrimoine entre les genres dans tous les pays. « En France, entre 1998 et 2015, l’inégalité de patrimoine entre les hommes et les femmes est passée de 9% à 16% », explique Céline Bessière dans une interview. Outre l’héritage,ellesouligne que la différence de richesse se creuse également au sein des couples. Par ailleurs, Céline Bessière qui est aussi professeure de sociologie à l’Université Paris Dauphine - PSL formule des propositions pour supprimer ces inégalités de patrimoine. (L’Humanité, Clotilde Mathieu, 04/01/2022)

Dans une tribune, Anne-Laure Delatte, chargée de recherches au CNRS, au Laboratoire d'économie de l’Université Paris Dauphine - PSL (Leda), constate que le « quoi qu’il en coûte » des deux dernières années est loin « d’un aveu d’échec du libéralisme ». Selon elle, l’État-providence est remis en question par le néolibéralisme, mais celui-ci nécessite l’existence de l’État et du droit pour la construction et le fonctionnement du marché. « Le quoi qu’il en coûte n’a rien changé, encore moins remis l’État au cœur du système. II a juste permis au marché de continuer à fonctionner et au vieux monde de perdurer », ajoute Anne-Laure Delatte.(Libération, Anne-Laure Delatte, 04/01/2022)

Les jeunes en début de carrière ne comptent pas leurs heures, notamment dans des secteurs comme, le conseil et les start-up. Alors que le contrat de travail prévoit de travailler 39 heures par semaine, certains arrivent à faire jusqu’à 45 heures hebdomadaires, voire 60 heures. « Les jeunes sont extrêmement travailleurs », note Alexandre Fitussi, cofondateur de Beanstock. Pour sa part, Jean-Yves Boulin, sociologue, chercheur à l’Institut de recherche interdisciplinaire en sciences sociales de l’Université Paris Dauphine - PSL, estime que « les jeunes font preuve d’une sorte de soumissions volontaire ». « Ils se trouvent happés par leur besoin de reconnaissance. De plus, le présentéisme reste un phénomène très français », souligne-t-il. (www.lemonde.fr, 24/11/2021)

Dans une tribune, Philippe Chalmin, président de Cyclope et professeur émérite à l’Université Paris Dauphine - PSL, revient sur les faits qui ont marqué l’année 2021. Parmi eux, il évoque la hausse du prix du gaz sur le marché, mais aussi ceux du charbon et l’électricité. « Alors que la COP26 s’achevait dans la déception générale […] c’est toute la stratégie de la transition énergétique et de la sortie du charbon au profit du gaz qui se trouvait remise en question », note-t-il. D’après lui, « la montée en puissance de l’électricité, en particulier dans la mobilité, a provoqué […] des tensions sur les marchés des métaux les plus concernés ». Par ailleurs, il rappelle la crise agricole, notamment au Canada et au Brésil, qui a été causée par des aléas climatiques. Pour 2022, Philippe Chalmin constate que certains marchés « ont déjà amorcé des replis assez nets ». Il estime que le marché du gaz restera tendu, alors que le secteur agricole dépendra de quelques conditions. (Investir Le Journal des Finances, 08/01/2022)

Dans une tribune publiée dans L’Opinion, Frédéric Gonand, professeur d’économie à l’Université Paris-Dauphine - PSL, revient sur le rapport de l’OCDE sur la France, publié fin 2021, pour alimenter la campagne présidentielle en propositions de réformes économiques. Selon lui, l’OCDE « soulève dans ce rapport des problématiques souvent évoquées, mais tout aussi pertinentes » telles que les « pratiques de travail à haut rendement ». Par ailleurs, il évoque l’étude menée par Bloom, Sadun et Van Reenen, en 2012, montrant un envol de la productivité des entreprises américaines et une évolution beaucoup moins favorable dans les entreprises européennes. « Leur travail économétrique soigné suggère que l’intensité des promotions, des récompenses et aussi du renvoi des employés relativement moins performants joue un rôle important pour expliquer les écarts de productivité », note Frédéric Gonand. (L’Opinion, 10/01/2022)

Dans une tribune publiée par Le Point, les auteurs de la note du Conseil d’analyse économique (CAE) sur la fiscalité des transmissions, dont Gabrielle Fack, professeure d'économie à l’Université Paris Dauphine - PSL, défendent leur proposition de réforme de cette fiscalité. Selon eux, en France, le patrimoine hérité s’accroît globalement depuis plusieurs années, alors que le système de taxation de l’héritage creuse les inégalités. Les auteurs de la tribune notent que le niveau actuel d'imposition des transmissions est particulièrement élevé dans l’Hexagone. Dans ce contexte, ils estiment qu’une « taxation des transmissions tout au long de la vie permettrait de réduire cette forte imposition, en traitant de manière plus équitable les héritages reçus en ligne directe et en ligne indirecte ». (Le Point, 13/01/2022)

Etudiants et almuni de l'Université Paris Dauphine-PSL

Le Quart d’Heure de franceinfo s’intéresse au concours d'éloquence réservé aux personnes bègues que la France organise depuis trois ans. Un reportage sur la préparation du concours à l’Université Paris-Dauphine est proposé. « L’objectif c’est d’utiliser l’éloquence comme un cadre pour promouvoir une vision positive du bégaiement et le handicap en général », explique Mounah Bizri, cocréateur du concours et ancien élève du Master 203 promotion 2018 de l’Université Paris Dauphine - PSL (franceinfo, Olivier de Lagarde, 02/01/2022)

Créé par deux jeunes étudiants en Master 2 d’économie à l’Université Paris Dauphine - PSL, Marc-Antoine Faure et Jean Toussaint Battestini, Kyrn'Economics est un blog qui a pour objectif d’alimenter le débat sur le développement économique de la Corse. Marc-Antoine Faure explique que les thèmes principaux sont : l’économie du transport, l’économie du logement, et l’économie insulaire. Une dizaine d’articles devraient être publiés successivement dès le mois de janvier. (France Bleu RCFM, 04/01/2022)

Morgane Le Poul officie comme conseillère communication et presse au cabinet du secrétaire d'Etat chargé de la transition numérique et des communications électroniques, Cédric O, depuis le 15 décembre 2021 selon un arrêté paru le 22 décembre au Journal Officiel. Titulaire d'une licence de sciences politiques et gouvernement de l'Université Paris-Dauphine - PSL, elle avait occupé le même poste au sein du cabinet du ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, depuis juin 2021. (www.ticsante.com, Wassinia Zirar, 03/01/2022)

Chargé de programmes à Arte France depuis 2007, Daniel Khamdamov est promu directeur de l'unité arts et spectacles. Il a étudié le management des institutions culturelles à l'Université Paris-Dauphine - PSL.(Média+, 05/01/2022)

Florence Barjou est nommée directrice des investissements de Crédit Agricole Assurances. Sa fonction sera effective le 1er mars 2022. Cette diplômée de l'Université Paris-Dauphine - PSL occupait le même poste chez Lyxor en 2020. (www.argusdelassurance.com , Isabelle Danton, 05/01/2022) 

 

Les étudiants viennent de commencer leurs examens en présentiel cette semaine. La ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a annoncé sur Europe 1 le 7 janvier que « la doctrine est très simple, c'est un maximum d'examens en présentiel, la règle c'est du présentiel et ensuite évidemment il y a adaptations pédagogiques, en fonction des établissements, en fonction des circonstances ». Toutefois, de nombreuses pétitions, apparues cette semaine, demandent que les examens soient reportés ou organisés à distance. Charlotte, étudiante en deuxième année d'économie-gestion à l'Université Paris-Dauphine, raconte qu’elle subit des stress liés au Covid-19. « On sait que nous allons être plus de 600 à composer durant une semaine dans un hangar dès lundi alors oui, je suis stressée encore plus que d'habitude, car nous ne sommes pas à l'abri de côtoyer des étudiants positifs », explique l’étudiante. (AFP, asm/bfa/or, 07/01/2021)

Dans le cadre de son développement, le cabinet d’avocats Cornet Vincent Ségurel accueille Stéphanie Gérard, diplômée entre autres d’un Master II en droit des affaires de l’Université Paris-Dauphine - PSL, au sein de son équipe à Bordeaux en qualité d’avocate associée. Avec cette intégration, Stéphanie Gérard doit fournir une offre juridique complète aux clients du cabinet, intervenir sur des transactions d’envergure aux enjeux complexes, et contribuer à imposer encore davantage le cabinet comme un acteur de référence pour l’accompagnement juridique des opérations de fusions-acquisitions et de capital investissement dans le Sud-Ouest de la France. (www.lepetiteconomiste.com, 24/11/2021)

Le 31 janvier 2022, Bruno Laforestrie deviendra le directeur du développement et du studio Radio France, après sept ans à la direction de Mouv'. Dans ce cadre, ce titulaire d'une Maîtrise en sciences de gestion de l’Université Paris-Dauphine - PSL dirigera les équipes de la diversification et des éditions du studio Radio France, du développement international et du marketing relationnel. (La Correspondance de la Presse, 11/01/2022) 

CMS Francis Lefebvre annonce la cooptation de quatre nouveaux associés, parmi lesquels Jean-Hugues de la Berge et Philippe Gosset, respectivement titulaire d’un DESS droit des affaires et d’un Master 2 Finance d'entreprise de l’Université Paris-Dauphine. Philippe Gosset est également chargé d'enseignement au sein des universités Dauphine - PSL et Paris 1 Panthéon-Sorbonne. (www.lemondedudroit.fr, 10/01/2022)

Publié le 13 janvier 2022