Méthodes qualitatives en Sciences Sociales

Ects : 3
Coefficient : 3
Compétence à acquérir :
Maîtriser l'épistémologie de l'enquête qualitative
Construire une démarche de recherche empirique en sociologie politique, en lien avec la construction d'objet.
Développer la réflexivité des apprenti·es chercheur·es.
Évaluer les coûts et les avantages de chaque type de méthode qualitative.

Description du contenu de l'enseignement :
Le se´minaire est conc¸u comme un atelier de travail collectif nourri des expe´riences de terrain acquises jusqu’ici par les e´tudiant·es au cours de leurs e´tudes. Organise´ en 12 se´ances, il repose sur la
participation active des e´tudiant.es et sur
leurs lectures des textes propose´s. Les qualite´s que l’on travaillera seront la
capacite´ a` articuler donne´es empiriques et concepts the´oriques, la re´flexivite´ re´flexe, la construction d’objet et les compe´tences critiques.

Programme (non détaillé) des thématiques traitées :

Construction d’objet et travail de terrain.
Enquêtes par entretien auprès de groupes dominés et dominants (notamment les hauts fonctionnaires).
Entretiens collectifs.
Le travail sur archive et sur presse.
L’observation d’une institution publique.
Comparaison.
Déontologie.
Montée en généralité

Ce
séminaire de Pratiques réflexives en Méthodes Qualitatives est conçu comme un
atelier de travail qui doit permettre aux étudiant·es l’
affinement de leur démarche de recherche, en relation étroite avec leur sujet de mémoire ou leur stage professionnel. Il ne sera pas question d’enseigner les me´thodes qualitatives (entretiens, observation, archives...), qui sont conside´re´es comme acquises, mais de conduire une re´flexion plus approfondie a` propos des usages et me´susages, des cou^ts et profits de telle ou telle me´thode, en lien avec l'évaluation des politiques publiques. À partir de textes fondamentaux qui soulèvent la question – incontournable et épineuse – de la construction d’objet en sociologie de l'action publique et d’exemples concrets tirés d’enquêtes de terrain récentes ou plus anciennes, on reviendra sur les façons de faire fonctionner la boîte à outils du ou de la politiste de façon réflexive. On s’interrogera notamment sur le rôle respectif de l’entretien, de l’observation, des sources médiatiques et du travail sur archives dans l’analyse de l’action publique, de l’opinion et de « l’État au concret », comme sur le travail d’interprétation de la presse. On explorera enfin les voies tumultueuses de la montée en généralité, de la comparaison et de la déontologie.

Enseignant responsable :

  • CHOUKRI HMED