Financiarisation et valorisation

Ects : 6

Enseignant responsable :

  • MARLENE BENQUET
  • FABIAN MUNIESA

Volume horaire : 18

Description du contenu de l'enseignement :

Le cours se présente comme un accompagnement à l’étude de deux problèmes caractéristiques du capitalisme contemporain. Le premier concerne la valorisation financière, c’est-à-dire les diverses pratiques d’estimation de la valeur économique considérée du point de vue d’un investisseur (retour sur investissement, flux de trésorerie actualisés, coût du capital, etc.). Il s’agit de comprendre l’histoire de ces instruments, leur usage, les justifications qui les accompagnent et les réalités qu’ils contribuent à engendrer. Le second concerne les processus de financiarisation, c’est-à-dire les formes que prend l’extension des logiques financières (titrisation, assurance, endettement, maximisation de la valeur actionnariale, opérations à effet de levier, etc.). Il s’agit d’investiguer les conditions et conséquences économiques, politiques, culturelles et sociales de cette extension. Un point de vue interdisciplinaire est adopté, combinant sociologie politique, analyse institutionnelle, anthropologie de la finance et histoire. Le travail est organisé autour d’un ensemble de lecture et documents. Enseignant.es : FABIAN MUNIESA ; MARLÈNE BENQUET ; QUENTIN RAVELLI ; LILIANA DOGANOVA.

Coefficient : 1

Compétence à acquérir :

Objectifs :

- Comprendre l’histoire des instruments de valorisation financière, leur usage, les justifications qui les accompagnent et les réalités qu’ils contribuent à engendrer.

- Investiguer les conditions et conséquences économiques, politiques, culturelles et sociales de l’extension des logiques financières.

- S’insérer dans le débat actuel en sciences sociales autour de ces problèmes.

Compétences à acquérir :

- Analyse en sciences sociales.

- Compréhension contextuelle des processus financiers.

Mode de contrôle des connaissances :

Contrôle continu + devoir final.