Action publique - 3ème année de Licence

L'année de formation

Enseignements obligatoires

  • Sociologie de la politisation et de la participation politique

    Array

    Ects : 4
    Volume horaire : 36
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :
    Ce cours de « Science politique » aborde les modalités de socialisation politique, de participation électorale et d'engagement dans l'action collective des citoyens dans les sociétés contemporaines.
    Le cours vise à donner la maitrise des principaux modèles théoriques qui conceptualisent la production des opinions politiques, la participation et les choix électoraux, l'engagement militant, l'action collective et les mouvements sociaux.
    Le cours s'appuye sur l'étude de textes théoriques, mais aussi sur l'analyse de données quantitatives et qualitatives relatives à la politisation, au vote ou aux mouvements sociaux.

    Description du contenu de l'enseignement :
    Le cours aborde les différentes facettes de la participation politique dans les démocraties contemporaines, qu'elles relèvent de modalités conventionnelles ou qu'elle s'inscrivent dans une logique protestataire.
    Les principaux thèmes abordés seront : les opinions et leur production, les élections, l'abstentionnisme électoral et les comportements électoraux, l'action collective, le militantisme et les mouvements sociaux.
    Le cours est organisé en deux parties : la première porte sur les conditions de la politisation, sur l'analyse de la participation électorale et sur le vote. La seconde est consacrée à l'engagement et à l'analyse de l'action collective.
    Le cours s’appuye sur un polycopié qui est un recueil de textes : articles, extraits d’ouvrages, données statistiques, extraits d'entretiens, articles de presse, etc.

    Enseignant responsable :

    • ERIC AGRIKOLIANSKY

  • Sociologie de l'état et de l'action publique

    Array

    Ects : 4
    Volume horaire : 36
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :

    Description du contenu de l'enseignement :
    La première partie du cours vise à présenter les principaux enjeux d’une définition sociologique de l’État. Objet difficile à définir, changeant en fonction des outils conceptuels et des focales employés mais aussi des séquences historiques étudiées et en pleine recomposition. Ce cours adopte une perspective de sociologie historique permettant de retracer la genèse de cette forme de gouvernement avant de privilégier une approche de « l’État au concret », dans les pratiques par lesquelles s’exercent et s’entretiennent les monopoles constitutifs de sa domination.
    L’objectif de la deuxième partie du cours est de présenter les principaux questionnements et les principaux courants de la sociologie de l’action publique. En complément au cours de sociologie de l’État, il s’agit ici de donner des clés d’analyse pour comprendre l’action de l’État et de l’ensemble des acteurs publics et privés intervenant dans la production des politiques publiques. Il insistera particulièrement sur les transformations contemporaines de l’action publique, les redéfinitions des contours de l’État et l’émergence de nouvelles modalités de légitimation de l’action publique.

    Enseignant responsable :

    • PIERRE YVES BAUDOT
    • STEPHANIE ARCHAT

  • Méthodes d’enquête pour les sciences sociales

    Array

    Ects : 4
    Volume horaire : 36
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :
    Le cours propose un panorama des manières de faire des sciences sociales. Les séances viseront à montrer les rapports de complémentarité, plutôt que l’opposition, entre les différentes méthodes d’enquête. Seront notamment abordés l’enquête par questionnaire – de sa conception à son analyse et ses représentations graphiques –, l’enquête par observation – directe et participante –, par entretien, ainsi que le travail sur archives, qu’il soit discursif ou statistique.

    Description du contenu de l'enseignement :
    Séance 1: La sociologie, science empirique

    Pour préparer la séance

    G. Bachelard,
    La formation de l’esprit scientifique, Paris, Vrin, 1977 (1938), introduction


    K. Popper, « Toute vie est résolution de problèmes. Questions autour de la connaissance de la nature », Actes Sud, 1999 (conférence de 1972).
    P. Bourgois,
    En quête de respect. Le crack à New York, Seuil, 2001, introduction

    I. Entrer sur le terrain

    Séance 2 : L’enquête ethnographique

    Pour préparer la séance

    W. F. Whyte,
    Street Corner Society, La structure sociale d’un quartier italo-américain,Paris, La découverte, 2002 (1943), postface

    Séance 3 : Entretiens et observations 1

    Pour préparer la séance

    L. Wacquant,
    Corps et âme, Carnets ethnographiques d’un apprenti boxeur,Marseille, Agone, 2002, prologue

    Film: F. Wiseman,
    Boxing Gym, 2010.

    Séance 4 : Entretiens et observations 2

    Pour préparer la séance

    C. Herlin-Giret, « En quête de richesse. Comment faire parler d’argent ? »,
    Genèses, n°111, 2018

    C. Suaud et N. Viet-Depaule,
    Prêtres et ouvriers. Une double fidélité mise à l’épreuve,1944-1969, Karthala, 2004 (extraits)

    Film: Werner Herzog,
    Into the Abyss, 2011 (extrait)

    Travailler à partir des entretiens réalisés par les étudiant·es
    Séance 5 : Réunion d’information sur les Masters

    + point sur les enquêtes en cours.
    II. Construire l’objet

    Séance 6 : Données quantifiées / ordres de grandeur

    Pour préparer la séance

    Ecouter la leçon inaugurale de F. Héran au Collège de France en 2018 + discussion du PPT.
    « Les ordres de grandeur des migrations : réalités et perceptions », cours du 13 juin 2018.
    Séance 7 : Archives

    Pour préparer la séance

    N. Mariot, « Avec qui on écrit l’histoire ? Le cas du témoignage combattant dans l’historiographie française de la Grande Guerre »,
    Genèses,n°95, 2014, 136-155.

    G. Chauncey, « Genres, identités sexuelles et conscience homosexuelle dans l’Amérique du XXème siècle », in
    Les études gay et lesbiennes, éditions du Centre Pompidou, 1998

    Séance 8 (6 novembre) : Conférence de Lalaie Ameeriar,

    Pour préparer la séance :

    Lalaie Ameriar, “The Sanitized Sensorium”,
    American Anthropologist, vol 114, n°3, 2012.


    III. Mise en forme des résultats et écriture

    Séance 9 : Rédiger

    Pour préparer la séance

    Anne Paillet,
    Sauver la vie, donner la mort, une sociologie de l’éthique en réanimation néonatale, 2007 ( dans son intégralité )

    Howard Becker,
    Ecrire les sciences sociales, Avant propos & chapitre 1, Economica 2004 (1986)

    Séances 10 et 11 : Présentation des travaux en cours

    Séance 12 Restitution des dossiers et retour critique des étudiant-e-s sur l’enseignement

    Enseignant responsable :

    • ALICE FEYEUX
    • SAMUEL BOURON

  • Anglais

    Array

    Ects : 2
    Volume horaire : 18
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :
    - Améliorer la compréhension et l’expression de langue anglaise, à l’oral comme à l’écrit
    - Développer un esprit critique et d’analyse sur des sujets contemporains

    Description du contenu de l'enseignement :
    En L3, seize groupes d'anglais sont proposés aux étudiants dont :

    1 groupe annuel de "mise à niveau" réservé aux étudiants débutants ou faibles qui, pour des raisons particulières de scolarité, ne seraient pas en mesure de suivre un enseignement linguistique de niveau licence.

    15 groupes annuels : compréhension et expression orales et presse anglophone. Les étudiants sont inscrits dans un groupe à l’année avec un cours de ‘presse anglophone’ pendant un semestre et un cours de ‘compréhension et production orales’ pendant l’autre.

    PRESSE ANGLOPHONE

    Objectifs :

    À l’issue du cours, les étudiants doivent être capables de :
    - Identifier les deux grands genres de quotidiens au Royaume-Uni (tabloids, broadsheets).
    - Identifier les grands genres journalistiques (leader, column, editorial, dispatch, etc.) avec leurs caractéristiques et leurs objectifs (convaincre ou informer).
    - Comprendre et analyser des articles de la presse anglo-saxonne traitant de thèmes de société.
    - Présenter à l’oral une revue de presse.
    - Rédiger un article sur une thématique pas forcément étudiée en classe en respectant les caractéristiques d’un genre journalistique donné.

    Examen final (1h30) :

    Analyse d’un article de presse avec questions de compréhension générale et lexicale ainsi qu’une analyse des structures des articles et des techniques journalistiques (notées sur 8 ou 10 points), puis la rédaction d’un article portant sur la thématique de l’article fourni et respectant les caractéristiques d’un genre journalistique imposé (notée sur 10 ou 12 points).

    COMPRÉHENSION ET EXPRESSION ORALES

    La thématique commune à tous les groupes est l’éthique, en lien avec des sujets variés (science, sociologie, art, monde de l’entreprise, écologie etc.).

    Objectifs :

    À l’issue du cours, les étudiants doivent être capables de :
    - Faire une présentation orale en groupe.
    - Participer à un débat de façon active et articulée.
    - Prendre des notes pendant une présentation ou une lecture de document audio ou vidéo.
    - Rédiger un discours argumenté adoptant le point de vue d’un des intervenants d’un document audio ou vidéo.

    Examen final (1h30) :

    Suite à l’écoute d’un document audio ou vidéo d’une durée de 5 minutes environ, traitant d’un thème lié à l’éthique, rédiger un discours argumenté adoptant le point de vue d’un des intervenants. L’argumentation sera complétée d’éléments de réflexion personnels.


    Enseignants responsables :
    · Gwénaelle HAMEL, presse anglophone
    · Ludovic LE SAUX, compréhension et expression orales
     

    Enseignant responsable :

    • GWENAELLE HAMEL
    • LUDOVIC LE SAUX

  • Statistiques pour les sciences sociales

    Array

    Ects : 4
    Volume horaire : 36
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :
    L’enseignement vise à introduire les méthodes d’enquête quantitative en sciences sociale.

    Il se compose d’une partie en salle normale où les aspects théoriques sont abordés et d’une partie en salle informatique afin de maîtriser les outils de création et de passation de questionnaire, ainsi que l’analyse d’une base de données avec le logiciel Excel.

    Description du contenu de l'enseignement :
    Responsable : Elise Penalva Icher


    Plan du cours
    Séance 1 : intro
    -
    Définitions d’une démarche QT, définitions générales et type de variables.

    -
    Texte de Caplow sur la construction de la démarche quantitative

    Séance 2 et 3 : (salle informatique, séances en groupes)
    - Séances dédoublées en salle informatique par groupe (un groupe le lundi, un le jeudi) pour la construction d’un
    questionnaire et la réalisation du dossier de contrôle continu.

    Séance 4, 5, 6, 7, 8 (en salle normale) : construction et lecture de tableaux et d’indicateurs
    - Codage. Etude du texte de de Singly sur les annonces matrimoniales
    - Etude du texte de Lazarsfeld : indicateurs
    - Les taux de variation.
    - Médiane, Moyenne, Variance, Ecart-type
    - Tri à plat, tri croisé, coefficient de corrélation
    - Texte variation concomitante, Durkheim.
    Séance 9, 10, 11, 12 : (salle informatique, séances en groupes)

    - Séances en salle info dédoublées pour l’analyse d’une base de données et la réalisation du dossier (travail sur Excel)


    Méthodes de l'Enseignement

    x Cours et études de cas x Cours en petit groupe

    Pré requis

    aucun

    Bibliographie

    De Singly, F. (2005).
    Le questionnaire. Armand Colin.

    Martin, O. (2007).
    L'enquête et ses méthodes: l'analyse de données quantitatives. Armand Colin.
    Frédéric, L. (2006). L’enquête quantitative en sciences sociales.
    Paris, Dunod.

    Enseignant responsable :

    • MARION FLECHER
    • YANN GOLTRANT

  • Droit Public

    Array

    Ects : 4
    Volume horaire : 36
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :
    Le cours d’introduction au droit public a pour objet l’étude du droit de la chose publique. A travers une présentation des différentes branches du droit public, notamment le droit constitutionnel, la protection des droits fondamentaux, le droit administratif ou encore le droit international et européen, ce cours doit permettre la compréhension des phénomènes sociaux que les règles de droit public expriment et encadrent. Il vise également à expliquer l’interaction et l’articulation des différents systèmes juridiques – nationaux, européens et internationaux – à l’heure de la mondialisation. La finalité de ce cours est l’acquisition de connaissances juridiques générales permettant aux étudiants d’avoir une vision d’ensemble du droit public et d’exercer leur esprit critique.
    Parallèlement au cours d’introduction au droit public, des séances de travaux dirigés seront dispensées aux étudiants souhaitant approfondir leurs connaissances en droit public.
     

    Description du contenu de l'enseignement :
    Enseignant : Mélanie Vay
    Description de l'Enseignement :
    L’introduction du cours est l’occasion de présenter la règle de droit
    : sa spécificité, la diversité des règles de droit (notamment les différentes sources du droit public et la distinction entre le droit public et le droit privé) et son autorité juridique.

    Le cours se divise ensuite en cinq parties.

    La première partie est consacrée à des aspects essentiels du droit constitutionnel :
    - les notions fondamentales d'Etat, de constitution, de démocratie et de séparation des pouvoirs,
    - les institutions politiques sous la Ve République,
    - la hiérarchie constitutionnelle des normes.

    La deuxième partie constitue une introduction aux droits de l'Homme et des libertés publiques et s'interroge sur les sources, les catégories et le contrôle de l'exercice des libertés.

    La troisième partie aborde des aspects essentiels du droit international public. Elle distingue le droit européen constitué du droit du Conseil de l'Europe et du droit de l'Union européenne du droit international public classique.

    La quatrième partie traite des aspects essentiels du droit administratif. Après une présentation générale de la discipline, elle aborde successivement l'organisation administrative, l'action administrative, et le contrôle de l'activité administrative.

    Enfin, la cinquième et dernière partie est une introduction au droit des finances publiques qui s'intéresse d'abord au budget de l'Etat puis au système fiscal.

    Enseignant responsable :

    • MELANIE VAY

  • Politiques locales

    Array

    Ects : 2
    Volume horaire : 18
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :

    Description du contenu de l'enseignement :

    Enseignant responsable :

    • RENAUD DORANDEU

  • TD de droit

    Array

    Ects : 2
    Volume horaire : 18
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :

    Description du contenu de l'enseignement :
    Les séances de travaux dirigés de droit public permettent d'approfondir chaque séance du cours à travers les lectures croisées de contributions doctrinales.

    Enseignant responsable :

    • MELANIE VAY

Enseignements optionnels

  • Économie du développement

    Array

    Ects : 4
    Volume horaire : 36
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :
    Maîtriser les approches fondatrices de l'économie du développement. Identifier les aspects spécifiques du fonctionnement des économies en développement et de leur insertion internationale

    Description du contenu de l'enseignement :
    Description de l'Enseignement :

    L'enseignement se décompose de la façon suivante :

    Partie introductive : Développement, économie du développement et acteurs du développement
    Partie I : Les manifestations du sous-développement
    Chapitre I : Pauvreté des nations et pauvreté des hommes •Chapitre II : Au-delà de la pauvreté, les autres manifestations du sous-développement
    •Partie II : Modèles et théories du développement •Chapitre II : Les théories classiques de la croissance économique et du développement •Chapitre III : Les modèles contemporains du développement et du sous-développement.

    Méthodes de l'Enseignement :
    Cours magistral.

    Enseignant responsable :

    • EMMANUELLE LAVALLEE

  • Histoire des médias

    Array

    Ects : 2
    Volume horaire : 18
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :

    Description du contenu de l'enseignement :
    En présentant les jalons de l’histoire de la presse et des médias français depuis l’Ancien régime jusqu’au début du XXI siècle, on cherchera à comprendre l’émergence, le développement et les mutations des médias d’information à la lumière des contextes sociaux, politiques, matériels, économiques et culturels qui les produisent et les façonnent. En tenant compte de la diversité des supports (presse écrite, photographie, radio, télévision, Internet) et des catégories d’acteurs (journalistes, patrons de presse, organes de censure ou de régulation, publics), il s’agira de réfléchir au rôle que tiennent les médias dans l’espace public.

    Séance
    s :

    Introduction à l’histoire des médias
    Les origines de la presse en France (XVII-XVIIIe siècles)
    La presse sous la Révolution et l’Empire : en quête de liberté
    L’âge d’or de la presse (1815-1914)
    Médias et propagande durant la Grande Guerre
    Modernisation de l’information pendant l’entre-deux-guerres
    Les années sombres des médias (1939-1945)
    La presse écrite depuis la Libération
    La télévision (1). Histoire politique et institutionnelle 1
    La télévision (2). Histoire politique et institutionnelle 2
    La télévision (3). Histoire de l'information télévisée
    La révolution numérique : l’information face aux enjeux contemporains

    Enseignant responsable :

    • CLAIRE SECAIL

  • Economie des médias

    Array

    Ects : 2
    Volume horaire : 18
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :

    Description du contenu de l'enseignement :

    Enseignant responsable :

    • PASCAL JUNGHANS

  • Readings in Social Sciences

    Array

    Ects : 2
    Volume horaire : 18
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :
    Given the globalization of the academic world, English has become the universal language of social science. But translations are always transpositions. The aim of this course is to introduce to fields in social sciences that are not usually taught in France. The course will provide the students with a better understanding of social sciences in different national contexts (North America, UK, France, India) from the end of the 19th century until today.

    Description du contenu de l'enseignement :
    The course is designed as a reading seminar in social sciences. Students are expected to read the mandatory readings in advance for each session (approx. 50 pages in English every week) and to be able to present and discuss them during the sessions with other participants. Additional readings are recommended to get a deeper understanding of the topic of the session. Academic discussion on the assigned readings and completion of the related pre-assignment are important parts of class participation.
    The theme of the course is class, gender and race and their intersections. Texts discussed come from all disciplines of social sciences: Sociology, Philosophy, Anthropology, Economics, Political Science, History, Law, because crossing boundaries of disciplines is a major way to produce new knowledge in social sciences.

     

    Enseignant responsable :

    • CELINE BESSIERE

  • Sociologie de la mondialisation

    Array

    Ects : 2
    Volume horaire : 18
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :

    Description du contenu de l'enseignement :
    Le cours revient sur le temps long de la mondialisation en recherchant les mécanismes qui
    gouvernent ce processus d’accélération des échanges, d’extension et d’intensification
    des relations sociales à l’échelle du monde.
    L’objectif est de mettre en évidence les formes de relations entre États et entre sociétés
    qui sous-tendent la mondialisation et de s’interroger sur ses acteurs déterminants, leurs luttes
    et concurrences. La dernière partie aborde quelques enjeux contemporains, autour des
    élites de la mondialisation, des migrations, des transformations sociales et culturelles, etc.

    Pour chaque séance, il est conseillé de lire au moins un des articles proposés et disponibles sur Mycourse.

    Enseignant responsable :

    • CATHERINE ACHIN

  • Sociologie de l’éducation

    Array

    Ects : 2
    Volume horaire : 18
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :
    Ce cours vise à présenter, à travers les textes d’auteurs classiques, les grands courants de la sociologie de l’éducation ainsi que les développements plus récents dans la discipline.

    Description du contenu de l'enseignement :
    Le cours est organisé en 6 séances de 3h chacune.

    À travers l’analyse de textes contemporains, les thématiques suivantes seront abordées :

    Introduction : Construction de l’école, invention de l’inégalité des chances scolaires et émergence de la sociologie de l’éducation
    Le rôle de la socialisation familiale
    Le rôle du contexte scolaire
    Le rôle des professionnels de l’enfance : La psychologisation de l’échec scolaire
    Formation des élites et ouverture sociale : la méritocratie en question.

    Méthodes de l'Enseignement

    ? Cours et études de cas ¨Cours en petit groupe

    Pré requis

    Aucun

    Bibliographie indicative

    - R. Ballion,
    Les consommateurs d’école, Paris, Stock, 1992.


    - C. Baudelot & R. Establet,
    L’école capitaliste en France, Paris, Maspéro, 1973.


    - S. Beaud,
    80% au bac... et après ? Les enfants de la démocratisation scolaire, Paris, La Découverte, 2002.


    - P. Bourdieu & J.-C. Passeron,
    La reproduction. Eléments pour une théorie du système d’enseignement, Paris, Minuit, 1970.


    - B. Bernstein,
    Langage et classes sociales – Codes socio-linguistiques et contrôle social, Paris, Éditions de Minuit, 1975


    - C. Delay,
    Les classes populaires à l'école. La rencontre ambivalente entre deux cultures à légitimité inégale, PUR, coll. « Le sens social », 2011


    - J. Deauvieau, J-P. Terrail (dir.),
    Les sociologues, l'école et la transmission des savoirs, La Dispute, coll. « L'enjeu scolaire », 2007


    - M. Duru-Bellat,
    Les inégalités sociales à l’école, Paris, PUF, « Education et formation », 2002.


    - M. Duru-Bellat & Van Zanten,
    Sociologie de l’école, Paris, Armand Colin, 1992.


    - B. Lahire,
    Tableaux de familles, Paris, Seuil/Gallimard, 1995.


    - A. Léger,
    Enseignants du secondaire, Paris, PUF, 1983.


    - P. Merle,
    La démocratisation de l’enseignement, Paris, La Découverte, 2002.


    - M. Millet, D. Thin,
    Ruptures scolaires. L'école à l'épreuve de la question sociale, Paris, PUF, coll. « Le lien social », 2005


    - M. Pinçon et M. Pinçon-Charlot,
    Dans les beaux quartiers, Paris, PUF, 1989.


    - A. van Zanten,
    L’école de la périphérie. Scolarité et ségrégation en banlieue, Paris, PUF, 2001.

    Enseignant responsable :

    • ELISE TENRET
    • SAMUEL BOURON

  • Comparative Politics

    Array

    Ects : 2
    Volume horaire : 18
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :

    Description du contenu de l'enseignement :

  • Economic Sociology

    Array

    Ects : 2
    Volume horaire : 18
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :

    Description du contenu de l'enseignement :

  • Théories sociologiques

    Array

    Ects : 2
    Volume horaire : 18
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :
    Ce cours est destiné aux étudiant·e·s n’ayant pas reçu de formation en sociologie auparavant. Il a deux objectifs. Le premier objectif est de transmettre les connaissances élémentaires en sociologie notamment sur les auteurs classiques tels qu’Emile Durkheim, Max Weber, Erving Goffman, Howard Becker et Pierre Bourdieu. Ces théories sont enseignées de manière magistrale et à travers des discussions collectives pour que les étudiant·e·s puissent se les approprier tout en formant leur regard critique sur la sociologie.
    Le deuxième objectif est en effet de comprendre en quoi consiste la démarche sociologique : comment réfléchir, analyser et critiquer en sociologue.

    Description du contenu de l'enseignement :
    Le fil rouge de ce cours est la question suivante : qu’est-ce qu’un objet sociologique ?
    Cette interrogation semble simple à première vue. Elle permet de délimiter les frontières de cette science sociale, ses méthodes et le type de réflexivité en jeu. Ainsi, elle soulève de nombreux problèmes épistémologiques.

    Chaque couple de séance est une manière de répondre à cette question : l’objet sociologique est tantôt défini comme le fait social, l’action sociale, l’interaction, les classes sociales et les rapports de pouvoir. Le dernier couple de séance permet de porter un regard critique sur l’ensemble du cours en s’intéressant plus précisément à l’enjeu de la réflexivité.

    Chaque couple de séance comporte un cours magistral qui permet d’acquérir les connaissances sociologiques élémentaires sur un courant, et un cours d’approfondissement où les étudiant·e·s discutent de deux textes respectivement d’un·e sociologue classique et d’un·e contemporain·e. Ces séances d’approfondissement reposent sur la lecture rigoureuse et assidue des textes, puis sur une participation orale forte des étudiant·e·s. Des conseils seront donnés pour accompagner les étudiant·e·s dans cette démarche.

    Enseignant responsable :

    • LUCIE PRAUTHOIS

Enseignements obligatoires

  • Politique comparée et sociologie de l’Europe

    Array

    Ects : 4
    Volume horaire : 36
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :
    Penser l'Europe, son histoire et la manière dont elle a été écrite et imposée. Penser l'Europe dans la diversité des systèmes politiques nationaux qui la composent, et la penser à l'aune des institutions communautaires. Se doter de connaissances sociohistoriques, d'un regard comparatif et d'outils théoriques et méthodologiques pour penser l'évolution des formes d'organisation politique en Europe et de l'Europe. Bref, penser l'Europe, plutôt qu'être pensée par elle.

    Description du contenu de l'enseignement :
    La première partie de l’enseignement proposera une analyse comparée des trajectoires des Etats et des régimes politiques en Europe depuis la fin du XIXe siècle. Dans un premier temps, le propos sera consacré à la diffusion du gouvernement représentatif, aux expériences autoritaires et totalitaires qu’ont connues plusieurs pays européens, ainsi qu’aux processus de transition démocratique. Dans un second temps la comparaison portera sur les forces politiques et sociales (partis, groupes d’intérêts, sociétés civiles), afin de comprendre leurs rôles dans le fonctionnement et les transformations des régimes, ainsi que leurs mutations tout au long des XXe et XXIe siècles.
    Avant de retracer les moments-clés de la construction historique de l'Europe politique depuis 1957, de présenter les principaux traits des institutions européennes et de resituer les termes du débat politique (Europe supranationale ou intergouvernementale ; Europe économique ou sociale ; construction d'une citoyenneté européenne et d'un espace public européen), la seconde partie de l'enseignement analysera, sur la plus longue durée et à grands pas, l'idée d'Europe et les valeurs censées la fédérer. Invitation sera ici faite à une lecture réflexive sur la manière dont s'écrit l'histoire de l'Europe.

    Méthodes de l'Enseignement : Cours et études de cas.


    Pré requis

    Connaissances de base en science politique, en sociologie et/ou histoire contemporaine.

    Bibliographie indicative

    Régimes et forces politiques en Europe :

    Aucante Yohann, Dézé Alexandre,
    Les systèmes de partis dans les démocraties occidentales. Le modèle du parti-cartel en question, Paris, Presses de Sciences Po, 2008.

    Briquet, Jean-Louis,
    Mafia, justice et politique en Italie. L’affaire Andreotti dans la crise de la République (1992-2004), Paris, Karthala, Recherches internationales, 2007.

    Burrin, Philippe,
    Fascisme, nazisme, autoritarisme, Paris, Seuil, 2000.

    Charle Christophe,
    La crise des sociétés impériales. Allemagne, France, Grande-Bretagne (1900-1940),Paris, Seuil, 2001.

    De Waele, Jean-Michel et Magnette, Paul,
    Les démocraties européennes, Paris, A. Colin, 2008.

    Dormagen, Jean-Yves,
    Logiques du fascisme. L’État totalitaire en Italie, Paris, Fayard, 2008.

    Gaxie, Daniel,
    La démocratie représentative, Paris, Montchrestien, 2000.

    Heurtaux, Jerôme, Pellen, Cédric (dir.),
    1989 à l’Est de l’Europe. Une mémoire controversée, La Tour d’Aigues : Éditions de l’Aube, 2009.

    Kershaw, Ian,
    Qu’est-ce que le nazisme ? Problèmes et perspectives d’interprétation, Paris, Gallimard, (1985) 1992.

    Linz, Juan J.,
    Régimes totalitaires et autoritaires, Paris, Armand Colin, 2006 (2000).

    Meny, Yves et Surel, Yves,
    Politique comparée : les démocraties. Allemagne, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Italie, Paris, Montchrestien, 2009.

    Quermonne, Jean-Louis,
    Les régimes politiques occidentaux, Pairs, Seuil coll. Points essais, 2006.

    Roger, Antoine,
    Des partis pour quoi faire ? La représentation politique en Europe centrale et orientale, Bruxelles, Bruylant, 2003.

    Rokkan, Stein et Lipset, Seymour Martin,
    Party Systems and Voter Alignments: Cross-National Perspectives, New York, Free Press, 1967.

    Sawicki, Frédéric et Vervaecke , Philippe, dir., « La fabrique des partis en Grande-Bretagne »,
    Politix, 2008/1 n° 81.


    Valeurs, cultures, nations, civilisations en Europe et hors d'Europe :

    Barbé Philippe,
    L'anti-choc des civilisations : médiations méditerranéennes, La Tour d'Aigues : Éd. de l'Aube, 2006.

    Braudel Fernand,
    Grammaire des civilisations, Flammarion, 2010 (1963).

    Bulliet Richard W.,
    La civilisation islamo-chrétienne : son passé, son avenir, Paris : Flammarion, 2006.

    Crépon Marc,
    La culture de la peur. II. La guerre des civilisations, Paris, Galillée, 2010

    Galland Olivier et Lemel Yannick,
    Valeurs et cultures en Europe, Paris, La Découverte « Repères », 2007.

    Goody Jack,
    Le vol de l'histoire. Comment l'Europe a imposé le récit de son passé au reste du monde, Paris, Gallimard, 2010.

    Huntington Samuel,
    Le choc des civilisations, Paris, Odile Jacob, 1997.

    Polanyi Karl,
    La grande transformation. Aux origines politiques et économiques de notre temps, Paris, Gallimard, 1983 [1944].

    Thiesse Anne-Marie,
    La création des identités nationales, Paris, Seuil, 1999.


    Institutions européennes :

    Anderson Perry,
    Le nouveau vieux monde, Marseille, Agone, 2011.

    Baisnée Olivier, R. Pasquier (dir.),
    L'Europe telle qu'elle se fait, Paris, CNRS, 2007.

    Cohen Antonin,
    De Vichy à la Communauté européenne, Paris, Presses Universitaires de France, 2012.

    Cohen Antonin,
    Le régime politique de l’Union européenne, Paris, La Découverte « Repères », 2014.

    Courty Guillaume et Devin Guillaume,
    La construction européenne, Paris, La Découverte « Repères », 2010.

    Dehousse Renaud (dir.),
    Politiques européennes, Paris, Presses de Sciences-po, 2009.

    Gaxie Daniel, N. Hubé, (dir.),
    L'Europe des européens, Paris, Economica, 2011.

    Georgakakis Didier (dir.),
    Le champ de l’eurocratie, Paris, Economica, 2012.

    Georgakakis Didier (dir.),
    Les métiers de l'Europe politique, Strasbourg, PUS, 2002.

    Gerbet Pierre,
    La construction de l'Europe, Paris, Armand Colin, 2007.

    Mérand Frédéric, J. Weisbein,
    Introduction à l'Union européenne, Bruxelles, De Boeck, 2011.

    Salais Robert,
    Le viol d’Europe, Paris, PUF, 2013.

    Enseignant responsable :

    • VINCENT GAYON

  • Sociologie politique, institutions et personnel politique

    Array

    Ects : 4
    Volume horaire : 36
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :

    Description du contenu de l'enseignement :

    Enseignant responsable :

    • RENAUD DORANDEU

  • Politiques sociales

    Array

    Ects : 4
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :
    Le cours mêle sociologie, science politique et histoire. Il vise à doter les étudiant·es d’un socle de connaissances et de concepts sur l’histoire et la sociologie de la protection sociale de ses origines à nos jours dans le monde occidental, de façon comparée.

    Description du contenu de l'enseignement :
    Le cours revient sur la genèse de l’Etat-providence et sur les raisons et les modalités du développement de celui-ci ainsi que sur les grandes étapes qui ont marqué son avènement (lois visant à réglementer la durée du travail, loi sur les accidents du travail, premières lois d’assurance sociale...). Il précise les évolutions récentes de la protection sociale s’agissant tant des acteurs que du financement, en prenant en considération les différents niveaux de régulation : échelles internationale, européenne, nationale, départementale. Les différents risques et les différentes politiques constitutives d’une vision élargie de la protection sociale font chacune l’objet d’une séance : chômage, santé, logement… À cette occasion, le cours propose une sociologie des politiques sociales qui se fonde sur l’analyse du rôle des acteurs, des dispositifs réglementaires et des publics.

    Enseignant responsable :

    • CHOUKRI HMED
    • DOMINIQUE MEDA

  • Sociologie du travail

    Array

    Ects : 4
    Volume horaire : 36
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :
    Ce cours propose de dresser un panorama de la sociologie du travail et de l’emploi. L'objectif de cet enseignement est de fournir des outils d'analyse permettant de mieux comprendre les transformations du travail et de l’emploi depuis une trentaine d’années en partant de l’analyse du travail industriel et de la construction du salariat au XIXème siècle. Il permettra ainsi de saisir les déplacements opérés par la sociologie du travail et de l’emploi pour appréhender ces transformations : crise du salariat et renouveau du travail indépendant, chômage de masse et précarisation de l’emploi, extension et transformations des services, rationalisation et intensification du travail, maintien et renouvellement des inégalités au travail.

     

    Description du contenu de l'enseignement :
    Le cours articulera une présentation des théories, enquêtes et méthodes de la sociologie du travail avec une lecture collective de textes de références.

    Enseignant responsable :

    • SOPHIE BERNARD
    • JULIE LANDOUR
    • ARNAUD MIAS
    • SARAH ABDELNOUR

  • Anglais

    Array

    Ects : 2
    Volume horaire : 18
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :
    - Améliorer la compréhension et l’expression de langue anglaise, à l’oral comme à l’écrit
    - Développer un esprit critique et d’analyse sur des sujets contemporains

    Description du contenu de l'enseignement :
    En L3, seize groupes d'anglais sont proposés aux étudiants dont :

    1 groupe annuel de "mise à niveau" réservé aux étudiants débutants ou faibles qui, pour des raisons particulières de scolarité, ne seraient pas en mesure de suivre un enseignement linguistique de niveau licence.

    15 groupes annuels : compréhension et expression orales et presse anglophone. Les étudiants sont inscrits dans un groupe à l’année avec un cours de ‘presse anglophone’ pendant un semestre et un cours de ‘compréhension et production orales’ pendant l’autre.

    PRESSE ANGLOPHONE

    Objectifs :

    À l’issue du cours, les étudiants doivent être capables de :
    - Identifier les deux grands genres de quotidiens au Royaume-Uni (tabloids, broadsheets).
    - Identifier les grands genres journalistiques (leader, column, editorial, dispatch, etc.) avec leurs caractéristiques et leurs objectifs (convaincre ou informer).
    - Comprendre et analyser des articles de la presse anglo-saxonne traitant de thèmes de société.
    - Présenter à l’oral une revue de presse.
    - Rédiger un article sur une thématique pas forcément étudiée en classe en respectant les caractéristiques d’un genre journalistique donné.

    Examen final (1h30) :

    Analyse d’un article de presse avec questions de compréhension générale et lexicale ainsi qu’une analyse des structures des articles et des techniques journalistiques (notées sur 8 ou 10 points), puis la rédaction d’un article portant sur la thématique de l’article fourni et respectant les caractéristiques d’un genre journalistique imposé (notée sur 10 ou 12 points).

    COMPRÉHENSION ET EXPRESSION ORALES

    La thématique commune à tous les groupes est l’éthique, en lien avec des sujets variés (science, sociologie, art, monde de l’entreprise, écologie etc.).

    Objectifs :

    À l’issue du cours, les étudiants doivent être capables de :
    - Faire une présentation orale en groupe.
    - Participer à un débat de façon active et articulée.
    - Prendre des notes pendant une présentation ou une lecture de document audio ou vidéo.
    - Rédiger un discours argumenté adoptant le point de vue d’un des intervenants d’un document audio ou vidéo.

    Examen final (1h30) :

    Suite à l’écoute d’un document audio ou vidéo d’une durée de 5 minutes environ, traitant d’un thème lié à l’éthique, rédiger un discours argumenté adoptant le point de vue d’un des intervenants. L’argumentation sera complétée d’éléments de réflexion personnels.


    Enseignants responsables :
    · Gwénaelle HAMEL, presse anglophone
    · Ludovic LE SAUX, compréhension et expression orales
     

    Enseignant responsable :

    • GWENAELLE HAMEL
    • LUDOVIC LE SAUX

  • Economie publique et des politiques Publiques

    Array

    Ects : 4
    Volume horaire : 36
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :
    Cet enseignement propose un tour d'horizon de la place, des rôles et des enjeux de l'intervention publique dans l'économie, dans une approche relativement peu formalisée.

    Description du contenu de l'enseignement :
    I. Pour quoi et pourquoi l'intervention publique?

    Etat et finances publiques

    Critères, justifications théoriques et contraintes des politiques publiques

    II. Comment financer l'intervention publique?

    Système fiscal, efficacité économique et justice sociale

    III. Quelle intervention publique et comment? A. règlementation publique

    Externalités, monopoles naturels, asymétries d'information

    IV. Quelle intervention publique et comment? B. services publics

    Biens collectifs, production publique, financement public, régulation publique, gestion publique

    V. Quelle intervention publique et comment? C. inégalités

    Assurances sociales, inégalités, redistribution

    VI. Quelle intervention publique et comment? D. macroéconomie

    Conditions d'efficacité et limites des politiques budgétaires

    Zone euro et politique budgétaire

    Méthodes de l'Enseignement

    Cours et études de cas

    Pré requis

    Aucun (notions d'économie générale utiles)

    Bibliographie

    A. Bénassy-Quéré, B. Cœuré, P. Jacquet et J. Pisani-Ferry,
    Politique économique, De Boeck, 3°éd. 2012.

    A. Bozio et J. Grenet (éds),
    Economie des politiques publiques, Coll. Repères, La Découverte, Paris, 2010.

    F. Lévêque,
    Economie de la règlementation, Coll. Repères, La Découverte, Paris, 2004 (2 nde éd.).

    Enseignant responsable :

    • FRANCK BIEN

  • Economie générale

    Array

    Ects : 4
    Volume horaire : 36
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :

    Description du contenu de l'enseignement :
    Il s'agira de présenter les grandes préoccupations des économistes à travers 6 thèmes qui seront appliqués au cours de la séance suivante en étude de documents en travail de groupes avec rendu dans le cadre du contrôle continu. S1: présentation du cours et des modalités d'évaluation. Panorama de l'histoire de le pensée économique et de la démarche de l'économiste.   S2: Application: N'y a t-il qu'une seule manière de faire de l'économie?   S3: Les consommateurs et les offreurs sur le marché : modèle de CPP et défaillances   S4 : Application : La logique marchande est-elle sans limite? / Les marchés sont-ils rationnels/ Le comportement des entreprises face au marché vérifie-t-il les hypothèses de la CPP?   S5: La monnaie et le financement de l'économie   S6: Application: la création monétaire est-elle illimitée dans le contexte européen?/ A quoi servent les banques et les marchés financiers?   S7: L'Etat dans l'analyse économique   S8: Application: doit-on systématiquement opposer Etat et marché? /Faut-il changer le modèle social français?   S9: La croissance économique : sources et limites   S10: Application : croissance environnement: qu'est-ce que la décroissance? / Le capital technologique peut-il remplacer le capital naturel?   S 11: La mondialisation   S12: Application : qu'a-t-on à gagner à commercer avec l'extérieur?/ Transports et environnement

    Enseignant responsable :

    • CELINE CAYZAC

  • Questions contemporaines

    Array

    Ects : 2
    Volume horaire : 18
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :

    Description du contenu de l'enseignement :

    Enseignant responsable :

    • OLIVIER BARBEROUSSE

  • Sociologie urbaine

    Array

    Ects : 2
    Volume horaire : 18
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :
    Ce cours est une introduction à la sociologie urbaine : à ses questionnements, ses concepts, ses théories et à certains travaux empiriques qui ont marqué le développement de la sociologie, parfois bien au-delà du champ de l’urbain. La lecture et l’analyse de travaux classiques et leur actualisation doit permettre de mieux comprendre les enjeux sociaux, économiques et politiques du développement urbain contemporain.

    Ce cours se prolonge à travers le cours «
    Politiques urbaines, aménagement et gouvernement des territoires
    » proposé en option aux étudiants du Master 1 « Sociologie et sciences politiques ».

    Description du contenu de l'enseignement :
    I/ La ville comme groupement politique et économique : les villes antiques et médiévales (Weber)
    II/ La ville industrielle au 19e siècle (Engels et Marx)
    III/ La grande ville comme forme de socialisation et comme culture (Simmel)
    IV/ La grande ville comme mosaïque sociale et culturelle (l’Ecole de Chicago)
    V/ La ville postindustrielle et la restructuration des centres urbains (théories anglo-saxonnes de la gentrification)


    Méthodes de l'Enseignement

    Cours théorique et lecture de textes

    Enseignant responsable :

    • FRANCOIS CUSIN

  • Sociologie du droit

    Array

    Ects : 2
    Volume horaire : 18
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :

    Description du contenu de l'enseignement :
    La sociologie du droit étudie les relations entre le droit — entendu comme la codification plus ou moins structurée et pérenne de normes — et les sociétés qui produisent ce droit tout en étant, pour partie, régies par lui. Ces relations sont envisagées aussi bien au niveau de la production du droit (du Parlement aux tribunaux) que de ses usages, par les professionnels chargés de son élaboration et de son application (des avocats et magistrats aux agents des administrations) comme par les justiciables et les militants qui s’en saisissent. En ce sens, le droit cristallise des liens sociaux complexes entre les individus et les groupes sociaux qui contribuent à sa construction et à sa mise en œuvre.

    Méthodes de l'Enseignement
    Ce cours d’introduction a pour objectif de donner un aperçu accessible à tou-te-s de ce champ disciplinaire. Le cours est organisé en deux parties : une présentation de clés théoriques et méthodologiques en sociologie du droit, d’une part ; une lecture collective de textes récents en français et en anglais, d’autre part.

    Bibliographie

    Agrikoliansky, Eric.
    La Ligue Française des Droits de l
    ’homme et du citoyen depuis 1945: Sociologie d
    ’un engagement civique, Paris: L’Harmattan, 2002.

    Bancaud, Alain.
    Une exception ordinaire: la magistrature en France
    ?: 1930-1950. Paris: Gallimard, 2002.

    Bastard, Benoît, et Christian Mouhanna.
    Une justice dans l’urgence. Le traitement en temps réel des affaires pénales.Paris: PUF, 2007.

    Benech’ Le Roux, 2008,
    Au tribunal des enfants, Presses universitaires de Rennes.

    Bouagga Yasmine,
    Humaniser la peine. Enquêter en maison d’arrêt, Presses Universitaires de Rennes, 2015.

    Collectif Onze.
    Au tribunal des couples. Enquête sur des affaires familiales.Paris: Jacob, 2013.

    Contamin, Jean-Gabriel, Emmanuelle Saada, Alexis Spire, et Katia Weidenfeld.
    Le recours à la justice administrative: pratiques des usagers et usages des institutions. Paris: la Documentation française, 2008.

    Coutant, Isabelle.
    Délit de jeunesse
    ?: la justice face aux quartiers.Paris: la Découverte, 2005.

    Dumoulin, Laurence.
    L’expert dans la justice
    ?: de la genèse d
    ’une figure à ses usages. Paris: Economica, 2007.

    Fassin, Didier,
    La force de l’ordre. Une anthropologie de la police des quartiers. Paris: Seuil, 2011

    Fassin, Didier,
    Punir, Une passion contemporaine.Paris : Seuil, 2016.

    Halluin-Mabillot, Estelle (d’). 2012.
    Les épreuves de l’asile: associations et réfugiés face aux politiques du soupçon. Paris, France: Ed. de l’EHESS, 2012.

    Herpin, Nicolas.
    L’application de la loi
    ?: deux poids, deux mesures. Collection Sociologie. Paris: Seuil, 1977

    Israël, Liora.
    Robes noires, années sombres: avocats et magistrats en résistance pendant la Seconde Guerre mondiale. Paris, France: Fayard, 2005.

    Jaksic, Milena,
    La traite des êtres humains en France. De la victime idéale à la victime coupable, Paris : éditions du CNRS, 2016.

    Jobard, Fabien.
    Bavures policières
    ??
    ?: la force publique et ses usages. Paris : La Découverte, 2002.

    Latour, Bruno.
    La fabrique du droit
    ?: une ethnographie du Conseil d
    ’Etat. Paris: La Découverte, 2002.

    McCann, Michael W.
    Rights at work: pay equity reform and the politics of legal mobilization. Chicago, Etats-Unis: University of Chicago Press, 1994.

    Roussel, Violaine.
    Affaires de juges: les magistrats dans les scandales politiques en France. Paris: la Découverte, 2002.

    Salle, Grégory.
    La part d’ombre de l’État de droit: la question carcérale en France et en République fédérale d’Allemagne depuis 1968, Editions de l’EHESS, 2009.

    Sallée, Nicolas,
    Eduquer sous contrainte. Une sociologie de la justice sous contrainte, editions de l’EHESS, 2016.

    Siblot, Yasmine.
    Faire valoir ses droits au quotidien: les services publics dans les quartiers populaires. Paris : Presses de Science Po, 2006.

    Spire, Alexis.
    Etrangers à la carte. Paris: Grasset, 2005.

    Terrio, Susan Jane.
    Judging Mohammed: juvenile delinquency, immigration, and exclusion at the Paris Palace of Justice. Stanford, CA: Stanford University Press, 2009.

    Vauchez, Antoine, Willemez Laurent,
    La justice face à ses réformateurs (1980-2006), PuF, coll. Droit et justice, 2007.

    Vigarello, Georges,
    Histoire du viol (XVI e – XX e siècle). Paris : Seuil, 1998.

    Zelizer Viviana,
    The Purchase of intimacy, Princeton : Princeton University Press, 2005.

    Enseignant responsable :

    • GWENAELLE MAINSANT

Enseignements optionnels

  • Sociologie des médias

    Array

    Ects : 2
    Volume horaire : 18
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :

    Description du contenu de l'enseignement :

    Enseignant responsable :

    • PHILIPPE RIUTORT

  • Droit des médias

    Array

    Ects : 2
    Volume horaire : 18
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :

    Description du contenu de l'enseignement :

    Enseignant responsable :

    • TEWFIK BOUZENOUNE

  • Séminaire ENS 2

    Array

    Ects : 2
    Volume horaire : 18
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :
    This course aims at developing students’ awareness of the main political issues at stake in the United Kingdom and the United States today. A presentation and analysis of the two political systems will be followed by discussions of current political problems. The course involves the students’ capacity to apply their knowledge in sociology and political science to contemporary political issues, while enhancing their oral and written communication skills in English.

    Description du contenu de l'enseignement :
    The course will deal with the analysis of political institutions and issues in the UK and the US. It will begin with an introduction to politics, and for each country, an introduction to the main institutions and constitutional features. A landscape of the main political parties and people’s political choices will be presented. Finally some contemporary issues will be the focus of our attention – social movements, ethnic votes, nationalism etc.
    Students will be asked to prepare each class with readings (articles, book excerpts) and videos (film extracts, TV series and programs, news reports). Classes will comprise short lectures, analysis of case studies, discussions and debates. Comparisons will be drawn between other countries such as France.

    Enseignant responsable :

    • MARJOLAINE ROGER

  • Séminaire ENS 2

    Array

    Ects : 4
    Volume horaire : 36
    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :
    - Être capable d'identifier les grandes scansions historiques et les caractéristiques sociologiques et politiques structurelles propres au monde arabe ;
    - Adopter un point de vue arabocentré et non plus européocentré ;
    - Être capable de réfléchir de façon comparée, tant sociologiquement qu'économiquement, politiquement et historiquement ;
    - Mettre à distance le discours médiatique et politique dominant sur cette région ;
    - Expliquer et comprendre les transformations politiques actuelles du monde arabe ;
    - Replacer ces transformations dans le système des relations internationales mondial ;
    - Lire, Analyser et Critiquer des textes des plus grands spécialistes en français et en anglais et les commenter à l'oral.

    Description du contenu de l'enseignement :
    Le monde arabe connai^t depuis la fin 2010 une se´rie de bouleversements politiques et sociaux de grande envergure, rapidement caracte´rise´s par l’expression « printemps arabes ». Le cours cherchera a` fournir des cle´s de compre´hension de ces transformations, en adoptant une focale sociohistorique et comparative. On abordera les the´matiques de la construction de l’Etat- nation, de l’autoritarisme, des oppositions civiques et politiques, des mobilisations et des changements de re´gime, du rôle des islamistes, du conflit israélo-arabe, etc., en les illustrant par des cas historiques et sociologiques spe´cifiques.

    Enseignant responsable :

    • CHOUKRI HMED

  • Social Network Analysis

    Array

    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :

    Description du contenu de l'enseignement :

  • Sociologie de la famille

    Array

    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :

    Description du contenu de l'enseignement :

  • Politique comparée du monde arabe

    Array

    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :

    Description du contenu de l'enseignement :

  • Current issues in british and american politics

    Array

    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :

    Description du contenu de l'enseignement :

  • Histoire sociale des sciences sociales

    Array

    Coefficient : Array
    Compétence à acquérir :

    Description du contenu de l'enseignement :

Formation année universitaire 2020 - 2021 - sous réserve de modification


Modalités pédagogiques

La 3ème année de Licence - Action Publique offre un tronc commun et des spécialités par parcours, ainsi que des options, qui peuvent être choisies dans toute la maquette de la formation, permettant de croiser les approches et d’individualiser les parcours.

Les cours se déroulent sur deux semestres, de septembre à décembre, puis de janvier à avril. Ce sont des cours magistraux ou des séminaires de 18h (sauf exceptions). Des séminaires, cours et ateliers peuvent également être choisis au sein de l’Ecole Normale Supérieure (ENS Ulm)..

La formation représente un investissement important en termes de travail individuel, de suivi des cours, de préparation des séances en bibliothèque. Les enseignements sont évalués soit en contrôle terminal, soit en contrôle continu.


Stages et projets tutorés

Les étudiants ont la possibilité de faire un stage une fois les enseignements et les examens terminés. Des conventions de stage peuvent être passées entre l’université et des structures publiques, associatives ou privées pour effectuer des stages, dont la durée est laissée à l’appréciation des étudiants et de la structure. Les responsables de la filière portent attention à l’adéquation entre le stage et le parcours universitaire de l’étudiant.


 

 

Des programmes nourris par la recherche

Les formations sont construites au contact des programmes de recherche de niveau international de Dauphine, qui leur assure exigence et innovation.
La recherche est organisée autour de 6 disciplines toutes centrées sur les sciences des organisations et de la décision.

En savoir plus sur la recherche à Dauphine