Management des organisations culturelles - 234 - 2ème année de master

L'année de formation

Obligatoire

  • De l’économie à la gestion de la culture

    De l’économie à la gestion de la culture

    Ects : 6
    Volume horaire : 36
    Coefficient : 3
    Compétence à acquérir :
    - Comprendre les enjeux macroéconomiques et microéconomiques du secteur culturel.
    - Comprendre les évolutions des politiques de soutien public et la mutation technologique des industries culturelles.

    Description du contenu de l'enseignement :
    L'émergence de l'économie de la culture :
    Le contexte et le pourquoi de l'intervention des économistes

    Questions méthodologiques :
    Définition du champ, nomenclatures, comparabilité.... De la recherche d’outils d'aide à la décision aux études d'impact.

    La culture et ses publics : analyse de la demande :
    Effets d’apprentissage et capital humain spécifique. Les politiques tarifaires.

    Du prototype à la série : les logiques économiques en présence. Quelle légitimité pour l'intervention des pouvoirs publics ? Les ressources humaines au coeur des problèmes du secteur culturel.

    Vers une remise en cause des financements publics : de nouvelles modalités de subventionnement ? La boîte de Pandore de la subvention au consommateur.

    Enseignant responsable :

    • XAVIER DUPUIS

  • Droit de la culture

    Droit de la culture

    Ects : 6
    Volume horaire : 36
    Coefficient : 2
    Compétence à acquérir :
    Il s’agit de permettre aux étudiants de mieux appréhender les notions fondamentales des diverses branches du droit de la culture qui est composite car à la croisée du droit privé et du droit public, du droit national et du droit international. Par ailleurs, il est aussi soumis à de constantes évolutions, règlementaires et jurisprudentielles.
    L'objectif est d'acquérir une connaissance générale des normes régissant l’ensemble des domaines culturels, que ces normes soient transversales (notamment droit public économique et propriété littéraire et artistique) ou sectorielles (patrimoine, cinéma, livre, etc.) et de :
    - Connaître les principales règles du droit français en matière de contrat et de propriété intellectuelle ;
    - Comprendre la logique et les enjeux des principaux contrats de la propriété intellectuelle ;
    - Apprendre une méthode de rédaction de projet de contrat.

    Description du contenu de l'enseignement :
    Les sujet suivants sont abordés :
    - La hiérarchie des normes (généralités et application au domaine de la culture) ;
    - Le droit de la culture et l'« exception culturelle » ;
    - Le droit des contrats : les règles générales du droit des contrats et du droit de la propriété intellectuelle. La problématique du droit moral. La problématique de la gestion collective
    - Contrats d’édition, Contrats de production, co-production et représentation, Contrats numériques (développement de sites web, d’applications…).

    Enseignant responsable :

    • ANTOINE CASANOVA
    • ALICE DENOLLE

  • Marketing et financements privés

    Marketing et financements privés

    Ects : 6
    Volume horaire : 36
    Coefficient : 1
    Compétence à acquérir :
    A l’issue du cours, l’étudiant doit être capable de proposer une stratégie marketing pertinente et déployer un ensemble cohérent d’outils pour la mettre en œuvre. Il doit pouvoir définir une stratégie de recherche de partenaires et de fonds.

    Description du contenu de l'enseignement :
    L’objectif de ce cours est de permettre aux étudiants de comprendre quelles sont les spécificités du marketing des organisations culturelles, d’en appréhender les enjeux et les principaux outils.
    La première partie introduit la problématique du marketing appliqué à la sphère culturelle : comment penser le marketing dans des univers qui souvent le rejettent ou le cantonnent au seul territoire de l’échange marchand ? Une discussion collective permet de mieux cerner les enjeux du marketing culturel et d’en proposer une définition opérationnelle.
    La deuxième partie aborde les dimensions stratégiques du marketing culturel. Après avoir défini le domaine des études de public et ses principaux outils, le cours s’arrête plus longuement sur les notions de segmentation, de ciblage et de positionnement : quels sont les publics que l’organisation culturelle souhaite atteindre, et comment se présenter à eux de manière pertinente et attractive ? Un exercice d’application clôt la séquence.
    La troisième partie concerne l’ensemble des leviers d’action opérationnels permettant de mettre en œuvre la stratégie marketing, c’est-à-dire de toucher la cible en incarnant le positionnement choisi. A partir de nombreux exemples spécifiques aux différents champs culturels, on discutera des principaux outils relatifs à l’offre (produits, services, marques, prix ou tarifs), à la communication (publicité, communication digitale, communication hors média, promotion), à la relation (outil de fidélisation et de participation) et à la diffusion (distribution, accueil et aménagement du lieu culturel).
    La quatrième partie est consacrée aux stratégies en matière de recherche de fonds. A partir d'exemples concrets sont abordées les questions de mécénat, de crowdfunding et de partenariats public/privé. Fondations et fonds de dotation. En quoi se distinguent le sponsoring, le partenariat, les mécénats de compétences, en nature ou en numéraire ? Quelles contreparties ?
    La cinquième partie abordera les "tiers-lieux" : Un nouveau modèle économique ? Des structures adaptées à leur territoire, à l'innovation, à la prise en compte du social, du développement durable ? Quelle gouvernance ?

    Enseignant responsable :

    • ARNAUD IDELON
    • STEPHANE DEBENEDETTI

  • Mises à niveau

    Mises à niveau

    Ects : 6
    Volume horaire : 36
    Coefficient : 1
    Compétence à acquérir :
    Les compétences visées sont :
    - La compréhension et la connaissance de base de la technique comptable : le raisonnement en partie double, l’organisation et la méthode comptable ;
    - La compréhension des opérations d’inventaire et leur importance dans l’élaboration de l’information comptable publiée ;
    - La capacité d’apprécier la validité de l’information comptable au regard des besoins de ses utilisateurs en intégrant les enjeux actuels autour de la représentation de l’entreprise.
    - La capacité de lire les documents comptables (compte de résultat et bilan) publiés par une entreprise afin de porter un jugement sur son activité, sa situation financière et sa performance, ainsi que sur les risques qui en découlent.
    - La capacité de réaliser et analyser un plan de trésorerie et un plan de financement, afin de prendre des décisions.

    Description du contenu de l'enseignement :
    Cours introductifs, de mise à niveau, destiné à un public au cursus et aux expériences variés, il s'agit de présenter les fondements de la comptabilité et de maîtriser les principes de base de l’analyse financière et de la gestion financière.
    La comptabilité comme instrument de modélisation de l’entreprise : Les Etats financiers de l’entreprise ; la représentation de l’activité économique en comptabilité ; la mesure du résultat.
    De l’objectivité de cette modélisation : Reconnaissance et évaluation des actifs ; la politique comptable ; appréciation critique des états financiers.
    Maîtriser les principes de base de l’analyse financière et de la gestion financière.

    Enseignant responsable :

    • CELINE-MARIE MICHAILESCO
    • ELISABETH THUELIN

  • Ateliers méthodologiques

    Ateliers méthodologiques

    Ects : 3
    Volume horaire : 18
    Compétence à acquérir :
    Définition et structuration d'un sujet de recherche
    Méthodologie du recueil de documents, de données et de témoignages

    Description du contenu de l'enseignement :
    - Aide méthodologique à la réalisation du mémoire de recherche
    - Donner un encadrement pédagogique à la réalisation des travaux personnels : choix et définition des sujets, orientations pédagogiques, état d’avancement…

    Enseignant responsable :

    • XAVIER DUPUIS

  • Gestion sociale et ressources humaines

    Gestion sociale et ressources humaines

    Ects : 3
    Volume horaire : 18
    Coefficient : 1
    Compétence à acquérir :
    Acquérir les notions fondamentales relatives aux particularités de l’emploi du secteur culturel.

    Description du contenu de l'enseignement :
    - Notions générales de droit du travail,
    - Le régime social des intermittents du spectacle et de l'audiovisuel ;
    - Autres problématiques de droit social du secteur culturel ;
    - Les obligations administratives de l’entrepreneur du spectacle et les obligations sociales liées à l’emploi des salariés (artistes, techniciens, administratifs) dans les activités du spectacle vivant et enregistré (conclusion, exécution et rupture du contrat de travail). Les obligations sociales liées au versement des droits d’auteur ; Assiette et cotisations sociales, leur prise en compte dans la gestion des entreprises.
    - Négociation collective, représentation du personnel

    Enseignant responsable :

    • LAMIEL BARRET KRIEGEL

Obligatoire

  • Gestion des productions culturelles

    Gestion des productions culturelles

    Ects : 6
    Volume horaire : 36
    Coefficient : 2
    Compétence à acquérir :
    Maîtrise des outils utiles à l’estimation des coûts, la prévision, le suivi et le contrôle budgétaire, l’évaluation de la viabilité et de la rentabilité d’un projet ou d’une entreprise.

    Description du contenu de l'enseignement :
    Enseignement visant, à travers l’étude de cas pratiques, à analyser les spécificités de la gestion budgétaire et financière des entreprises culturelles dans les secteurs non marchands (festival, production dramatique, lyrique, exposition) et les secteurs industriels de la culture (société de production audiovisuelle, production cinématographique, discographie, édition). Réalisation de budgets de production dans des contextes économiques différents.
    Au cours des séances, trois types d’approche sont privilégiées : la gestion des flux financiers (trésorerie et fonds de roulement), la gestion comptable et fiscale (comptabilité et recherche de l’optimum fiscal) et la gestion des cycles d’exploitation et des investissements (gestion budgétaire). Les contextes administratifs et juridiques sont également pris en compte car ils font partie intégrante de la gestion de production. Ils impactent en permanence les conditions de la production (quantité, qualité, délais, coûts) en les encadrant (code du travail, conventions collectives, prix unique, etc.).

    Enseignant responsable :

    • CLEMENT PRAUD
    • FLORENCE LETHUILLIER
    • ELISABETH THUELIN

  • Pouvoirs publics et culture

    Pouvoirs publics et culture

    Ects : 3
    Volume horaire : 36
    Coefficient : 2
    Compétence à acquérir :
    Donner aux étudiants un cadre méthodologique et des connaissances de base concernant les politiques culturelles.
    Comprendre et analyser les enjeux et les stratégies aux niveaux international, national et territorial.
    Les enjeux, les acteurs et les politiques des échanges culturels internationaux.

    Description du contenu de l'enseignement :
    Décentralisation et déconcentration. Les financements publics de la culture.
    Jeu du catalogue et marketing territorial.
    Analyse de l'action culturelle à l'international (diplomatie d'influence, échanges internationaux…) : La culture française dans l’espace mondialisé.
    Le réseau culturel français à l’étranger. L’Europe et la culture.

    Enseignant responsable :

    • XAVIER DUPUIS
    • BENOIT PAUMIER

  • Actualités

    Actualités

    Ects : 3
    Volume horaire : 36
    Coefficient : 1
    Compétence à acquérir :
    Développer l'intérêt pour les débats en cours dans le secteur culturel et avoir connaissance des dispositions récentes en matière de fiscalité.

    Description du contenu de l'enseignement :
    Le contenu des séances est fonction de l’actualité avec cependant des thèmes permanents : la recherche de fonds, le consulting et la conception de projet.
    Acquérir des connaissances relatives à l’actualité du secteur culturel.

    Connaître les principaux impôts et taxes et leur application au domaine culturel. Analyser les opérations réalisées dans le secteur culturel et en tirer les conséquences en matière fiscale.

    Enseignant responsable :

    • XAVIER DUPUIS

  • Les industries culturelles et le numérique

    Les industries culturelles et le numérique

    Ects : 3
    Volume horaire : 18
    Coefficient : 1
    Compétence à acquérir :
    Familiarité avec les problématiques communes des industries culturelles, les spécificités sectorielles de ces dernières et les enjeux de leur numérisation.

    Description du contenu de l'enseignement :
    Présentation du modèle traditionnel des industries culturelles , de ses particularités en mettant l’accent sur les mutations générées par la révolution numérique et en concluant sur les éléments d’un nouveau modèle en émergence
    Initier à l’économie des industries culturelles éditoriales et à ses transformations

    Enseignant responsable :

    • ERIC LEGUAY
    • GILLES CASTAGNAC

  • Production et politiques audiovisuelles

    Production et politiques audiovisuelles

    Ects : 3
    Volume horaire : 18
    Coefficient : 1
    Compétence à acquérir :
    Le paysage audiovisuel français. Production et distribution des œuvres audiovisuelles.
    Connaître les politiques publiques du cinéma et de l'audiovisuel.
    Connaître la chaîne de production d'un film de l'idée au film fini : réalisation, budget, financements, exploitations, produits dérivés.
    Comprendre comment s'articulent fiction, documentaire, long-métrage, télévision, cinéma et vidéo.

    Description du contenu de l'enseignement :
    Présentation et analyse des problèmes de la production audiovisuelle dans un contexte de développement des nouvelles technologies. L'objectif est de fournir à de futurs administrateurs de la culture les outils nécessaires pour mener à bien des projets audiovisuels et/ou numériques (captations de spectacle, production de documentaires culturels ou de DVD, ...). Un intérêt particulier est porté à l'impact du numérique sur l'avenir des politiques culturelles et audiovisuelles (modification des circuits économiques, problème des droits et du téléchargement illégal, révision des modes d'action publics).
    Produire à l’heure du « media global ». L'espace et le temps : du local à l'international (le système français ; l'Union Européenne). Les enjeux politiques et économiques.
    Les stratégies du financement. La distribution et les nouvelles technologies. La chronologie des médias.
    GAFA et plateformes de streaming : quelles réglementations, quelles taxations ?

    Enseignant responsable :

    • ALICE LANDRIEU

  • Marché de l’art, patrimoine et tourisme culturel

    Marché de l’art, patrimoine et tourisme culturel

    Ects : 3
    Volume horaire : 18
    Coefficient : 1
    Compétence à acquérir :
    Aborder les questions de politique publique et de valorisation du patrimoine. Comprendre le fonctionnement et l’évolution du marché de l’art.

    Description du contenu de l'enseignement :
    Les politiques publiques de conservation et de valorisation du patrimoine.
    Les caractéristiques de la demande en matière de patrimoine, les attentes des publics à l'égard des musées et des monuments historiques.
    Politique de valorisation du patrimoine et tourisme culturel (routes historiques, villes et pays d'art et d'histoire…).
    Les mutations du monde muséal. Publics et nouvelles technologies.
    Le marché de l'art : de l'art ancien à l'art contemporain. Collectionneurs, galeries, centres d'art et institutions publiques (FNAC, FRAC) : les interventions de l'État.
    Les maisons de ventes aux enchères.

    Enseignant responsable :

    • OLIVIER DONAT
    • XAVIER DUPUIS

  • Le spectacle vivant

    Le spectacle vivant

    Ects : 3
    Volume horaire : 18
    Coefficient : 1
    Compétence à acquérir :
    Le cours présente le monde du spectacle vivant en France avec ses réseaux, ses méthodes et ses usages. Il s'agit d'en aborder toutes les composantes : théâtre, musique, danses, arts de la rue, productions dans le cadre de structures publiques ou privées.
    L’objectif est de donner à l’étudiant une vision panoramique du spectacle vivant et au-delà de le préparer à y entrer professionnellement.
    Il s'agit d'analyser et comprendre son environnement pour élaborer un projet dans le champ du spectacle vivant, acquérir une vision globale du milieu, devenir opérationnel rapidement et savoir mettre en application ce qu’on a appris...

    Description du contenu de l'enseignement :
    Appréhender les dispositifs et le processus de la relation entre la création artistique et les spectateurs, par discipline et sur tous les aspects : esthétiques, économiques sociaux et politiques, notamment publiques, principalement en France mais avec des comparaisons internationales.
    L’objectif principal est de donner à l’étudiant une vision panoramique du spectacle vivant et de l'ensemble des acteurs.
    La politique de labellisation de l'Etat. Les établissements publics (Centre nationaux de la musique, du théâtre, de la danse, des arts de la rue, des arts du cirque). L'importance des organismes et structures professionnelles. Le rôle des sociétés civiles gestionnaires des droits d'auteurs et des droits dérivés.

    Enseignant responsable :

    • JAMILA HESSAINE
    • ANTOINE SAUER

  • Mémoire

    Mémoire

    Ects : 6
    Coefficient : 4
    Compétence à acquérir :
    Acquérir la méthodologie de la recherche documentaire, de la recherche d'informations et de témoignages de professionnels en liaison avec une problématique interrogeant une ou des questions-clefs du milieu culturel.

    Description du contenu de l'enseignement :
    Travail personnel de recherche. Chaque étudiant doit concevoir et rédiger un mémoire qui doit faire écho à son projet professionnel. Le choix du mémoire est arrêté par le directeur du Parcours sur proposition de l'étudiant au cours du premier semestre. Pour la préparation et la rédaction de ce mémoire, il est encadré et dirigé par un membre de l'équipe pédagogique du parcours, désigné par le responsable, sur proposition de l’étudiant. Le suivi est également organisé dans le cadre des « ateliers méthodologiques»

  • Stage

    Stage

    Coefficient : 2
    Compétence à acquérir :
    Cette immersion en contexte professionnel doit permettre à l'étudiant d'analyser et de comprendre son environnement pour élaborer un projet, acquérir une vision globale du milieu, devenir opérationnel rapidement et savoir mettre en application ce qu’il a appris… telles sont les compétences développées afin de préparer l’étudiant à travailler dans le champ culturel.

    Description du contenu de l'enseignement :
    Chaque étudiant doit accomplir un stage d'une durée minimale de trois mois à temps plein, soit quelque 400 heures, dans une structure du champ culturel (entreprise, administration, secteur privé ou secteur public...). Le stage peut être réalisé à l'international.

Formation année universitaire 2020 - 2021 - sous réserve de modification


Modalités pédagogiques

Le parcours représente 360 heures de cours, réparties entre mi-septembre à mi-mars.

Les enseignements reprennent, avec une pédagogie adaptée, les disciplines majeures qui se sont progressivement mises en place pour les étudiants dans les secteurs du droit et de l’économie de la culture, de la gestion de production, du marketing ou encore des politiques culturelles. Des cours spécialisés complètent ce noyau originel et des enseignements optionnels leur permettent de moduler leur participation selon leur domaine d’intérêt.

L’étudiant doit suivre :

  • Cinq enseignements généraux (économie, droit, comptabilité et gestion financière, gestion de production, politiques culturelles)
  • Trois enseignements d’approfondissement communs transversaux (marketing-financements privés, ressources humaines, fiscalité-actualités)
  • Trois enseignements d’approfondissement sectoriels optionnels sur quatre (spectacle vivant, échanges internationaux, patrimoine-marché de l’art, audiovisuel, industries du numérique

Stages et projets tutorés

L'étudiant doit réaliser un stage obligatoire, d'une durée minimale de 3 mois à temps plein, effectué à partir du mois d'avril. Ce stage peut être effectuer à l'international.

Cette immersion en contexte professionnel doit permettre à l'étudiant d'analyser et de comprendre son environnement pour élaborer un projet, acquérir une vision globale du milieu, devenir opérationnel rapidement et savoir mettre en application ce qu’il a appris; telles sont les compétences développées afin de préparer l’étudiant à travailler dans le champ culturel.


 

 

Des programmes nourris par la recherche

Les formations sont construites au contact des programmes de recherche de niveau international de Dauphine, qui leur assure exigence et innovation.
La recherche est organisée autour de 6 disciplines toutes centrées sur les sciences des organisations et de la décision.

En savoir plus sur la recherche à Dauphine