Politiques publiques et opinion - 244 - 2ème année de Master

L'année de formation

Tronc commun - Obligatoire 30 ECTS

  • Théorie des statistiques

    Théorie des statistiques

    Ects : 3
    Compétence à acquérir :
    - Maîtrise des statistiques enseignées.
    - Compréhension de l’utilité des méthodes quantitatives étudiées pour les sciences sociales.
    - Lecture de textes de sciences sociales recourant aux méthodes quantitatives.

    Description du contenu de l'enseignement :
    - Statistiques uni et bivariées (rappels).
    - Statistique inférentielle.
    - Modélisation (régression simple et multiple, régression logistique).
    - Analyse géométrique des données (analyse en composante principale, analyse factorielle des correspondances, analyse des correspondances multiples).
    - Approfondir la formation aux statistiques par rapport au Master 1 POP.
    - Préparer les cours de Pratique des statistiques sur les logiciels R et SAS.

    Enseignant responsable :

    • ANNE JOURDAIN
    • ELISE TENRET

  • Pratique des statistiques sur R

    Pratique des statistiques sur R

    Ects : 3
    Compétence à acquérir :
    - Maîtrise du logiciel R.
    - Maîtrise des méthodes d’analyse géométrique des données : ACP, ACM.
    - Compréhension de l’utilité des méthodes quantitatives étudiées pour les sciences sociales.
    - Savoir produire des résultats intéressant les sciences sociales à partir de l’analyse géométrique de données secondaires.

    Description du contenu de l'enseignement :
    - Analyse géométrique des données (analyse en composante principale, analyse des correspondances multiples).
    - Classification ascendante hiérarchique.
    - Bases de données secondaires en sciences sociales.
    - Logiciel R.

    - Enseignement de l’utilisation du logiciel R.
    - Pratique du logiciel R.
    - Approfondissement des méthodes d’analyses géométriques des données (par rapport au cours de Théorie des statistiques).
    - Approfondissement des méthodes quantitatives pour les sciences sociales.

    Enseignant responsable :

    • LUCAS TRANCHANT

  • Grandes enquêtes statistiques

    Grandes enquêtes statistiques

    Ects : 3
    Compétence à acquérir :
    - Etre en mesure de participer à la conception d’une grande enquête statistique et à sa mise en œuvre pratique : définition d’une problématique de recherche, échantillonnage, mode de passation du questionnaire, traitement des données en aval de la collecte etc.).
    - Connaissance du contexte juridique et éthique de réalisation des grandes enquêtes.
    - Analyse de la construction des données.
    - Regard critique sur la fabrication des données.

    Description du contenu de l'enseignement :
    - Statistique publique.
    - Enquêtes transversales et longitudinales.
    - Représentativité, méthodologie d’enquête.

    - Présenter différents types de grandes enquêtes statistiques (enquêtes représentatives en population générale, enquêtes ciblées sur des groupes spécifiques, réalisées auprès de volontaires, programmes internationaux…).
    - Connaître les différentes étapes de l’élaboration d’une grande enquête.
    - Cerner les enjeux scientifiques et non scientifiques d’une grande enquête (aspects budgétaires, juridiques qui interviennent dans sa réalisation).
    - Mettre en relation grandes enquêtes et politiques publiques.

    Enseignant responsable :

    • ARNAUD REGNIER-LOILIER
    • WILFRIED RAULT

  • Evaluation des politiques publiques

    Evaluation des politiques publiques

    Ects : 6
    Compétence à acquérir :
    - Maîtrise du contexte institutionnel de l’évaluation en France.
    - Maîtrise du principe des méthodes d’évaluation des politiques publiques.

    Description du contenu de l'enseignement :
    - Qu’est-ce que l’évaluation ?
    - Qui évalue ?
    - Comment (avec quelles méthodes et quelles données) ?
    - Pour quels impacts sur la décision (influence) ?

    - Savoir définir une bonne démarche d’évaluation : les questions à se poser, les pièges à éviter.
    - Connaître les pratiques des principaux acteurs de l’évaluation en France à partir d’exemples concrets.
    - Comprendre les défis qui se posent et réfléchir aux voies de réforme possibles pour améliorer l’’évaluation en France.

    Enseignant responsable :

    • CLEMENT LACOUETTE-FOUGERE

  • Politisation et dépolitisation des problèmes sociaux

    Politisation et dépolitisation des problèmes sociaux

    Ects : 3
    Compétence à acquérir :
    Lecture approfondie et présentation orale de textes de sciences sociales en français et anglais.
    Construction d’une problématique de recherche
    Analyse de matériaux d'enquête.
    Rédaction d’un dossier de synthèse et de recherche.
    Animation de débats collectifs et présentation de controverses

    Description du contenu de l'enseignement :
    Analyse du gouvernement par les politiques publiques :
    policy feedbacks et gouvernement des conduites

    Gouvernement par les instruments, mobilisation et action collective sur les enjeux de politiques sociales, fiscales, de santé publique ou autour de controverses techniques et scientifiques.
    Analyse de faits d’actualité avec les outils des sciences sociales
    Méthodologie de l'enquête de sciences sociales

    Enseignant responsable :

    • PIERRE YVES BAUDOT

  • Pratique des statistiques sous SAS

    Pratique des statistiques sous SAS

    Ects : 3
    Compétence à acquérir :
    - Familiarisation avec le langage SAS.
    - Ecriture de syntaxes sur le logiciel SAS.
    - Interprétation de sorties SAS.
    - Mise en forme de résultats sous Excel et SAS.

    Description du contenu de l'enseignement :
    - Statistique univariée.
    - Statistique bivariée.
    - Inférence statistique.
    - Statistique multivariée (régressions).

    - Utiliser un logiciel pour produire des résultats statistiques.
    - Montrer l’apport des méthodes quantitatives pour répondre à une problématique précise.
    - Souligner l’importance de la présentation des résultats statistiques, que ce soit sous forme de tableaux, de graphiques ou de modèles.

    Enseignant responsable :

    • ELISE TENRET

  • Atelier métiers

    Atelier métiers

    Ects : 3
    Compétence à acquérir :
    - Acquérir la démarche d’identification de ses valeurs structurantes, élément de l’épanouissement au travail.
    - Identifier ses domaines de compétences, argumenter, présenter.
    - Valoriser son parcours, ses choix et ses valeurs.
    - Acquérir la posture et le discours adaptés aux entretiens de recrutement.

    Description du contenu de l'enseignement :
    - Identifier ses valeurs structurantes.
    - Savoir parler de soi.
    - Établir le portefeuille de compétences.
    - Mise en situation de recrutement.
    - Identifier leurs valeurs structurantes grâce à l’appropriation des outils adaptés
    - Explorer le contenu de leurs compétences.
    - Valoriser le parcours et les choix professionnels.
    - Assurer la présentation du parcours, motivations et projet(s) en entretien.
    - Connaître les modalités de la réussite de l’intégration en entreprise.

    Enseignant responsable :

    • CHRISTINE BERNARDEAU

  • Méthodes qualitatives en Sciences Sociales

    Méthodes qualitatives en Sciences Sociales

    Ects : 3
    Coefficient : 3
    Compétence à acquérir :
    Maîtriser l'épistémologie de l'enquête qualitative
    Construire une démarche de recherche empirique en sociologie politique, en lien avec la construction d'objet.
    Développer la réflexivité des apprenti·es chercheur·es.
    Évaluer les coûts et les avantages de chaque type de méthode qualitative.

    Description du contenu de l'enseignement :
    Le se´minaire est conc¸u comme un atelier de travail collectif nourri des expe´riences de terrain acquises jusqu’ici par les e´tudiant·es au cours de leurs e´tudes. Organise´ en 12 se´ances, il repose sur la
    participation active des e´tudiant.es et sur
    leurs lectures des textes propose´s. Les qualite´s que l’on travaillera seront la
    capacite´ a` articuler donne´es empiriques et concepts the´oriques, la re´flexivite´ re´flexe, la construction d’objet et les compe´tences critiques.

    Programme (non détaillé) des thématiques traitées :

    Construction d’objet et travail de terrain.
    Enquêtes par entretien auprès de groupes dominés et dominants (notamment les hauts fonctionnaires).
    Entretiens collectifs.
    Le travail sur archive et sur presse.
    L’observation d’une institution publique.
    Comparaison.
    Déontologie.
    Montée en généralité

    Ce
    séminaire de Pratiques réflexives en Méthodes Qualitatives est conçu comme un
    atelier de travail qui doit permettre aux étudiant·es l’
    affinement de leur démarche de recherche, en relation étroite avec leur sujet de mémoire ou leur stage professionnel. Il ne sera pas question d’enseigner les me´thodes qualitatives (entretiens, observation, archives...), qui sont conside´re´es comme acquises, mais de conduire une re´flexion plus approfondie a` propos des usages et me´susages, des cou^ts et profits de telle ou telle me´thode, en lien avec l'évaluation des politiques publiques. À partir de textes fondamentaux qui soulèvent la question – incontournable et épineuse – de la construction d’objet en sociologie de l'action publique et d’exemples concrets tirés d’enquêtes de terrain récentes ou plus anciennes, on reviendra sur les façons de faire fonctionner la boîte à outils du ou de la politiste de façon réflexive. On s’interrogera notamment sur le rôle respectif de l’entretien, de l’observation, des sources médiatiques et du travail sur archives dans l’analyse de l’action publique, de l’opinion et de « l’État au concret », comme sur le travail d’interprétation de la presse. On explorera enfin les voies tumultueuses de la montée en généralité, de la comparaison et de la déontologie.

    Enseignant responsable :

    • CHOUKRI HMED

  • Anglais pour les sciences sociales

    Anglais pour les sciences sociales

    Ects : 3

    Description du contenu de l'enseignement :
    - Communicating in academic English.
    - Qualitative Analysis.
    - Quantitative Analysis.
    - Election Polls.

    - Comprendre des textes et situations universitaires anglophones écrits et oraux.
    - Développer une communication orale de niveau académique en sociologie et science politique.
    - Renforcer un niveau B2/C1 en anglais selon le Cadre Européen Commun de Référence en Langues.
     

    Enseignant responsable :

    • MARJOLAINE ROGER

  • Webdothon

    Webdothon

    Enseignant responsable :

    • SAMUEL BOURON

  • UE Libre (Sem 3)

    UE Libre (Sem 3)

Tronc commun Optionnel - 4 au choix voie Recherche ou 5 au choix voie Professionnel (Sem 4)

  • Evaluer les politiques culturelles

    Evaluer les politiques culturelles

    Ects : 3
    Compétence à acquérir :
    - Etre capable d’identifier les enjeux propres aux politiques culturelles.
    - Etre capable d’élaborer des diagnostics et de formuler des recommandations.

    Description du contenu de l'enseignement :
    - Comment la « culture » est-elle devenue, en France, une catégorie de l’action publique ?
    - Variété et mutations contemporaines des politiques culturelles à l’ère de la mondialisation.
    - Soutenir la création artistique.
    - Produire le récit national : les usages du passé et de l’espace.
    - Continuités et changements dans la formation des goûts culturels.

    - Apprendre à « écouter » et à « voir » : l’éducation des publics en jeu.
    - Enjeux de la numérisation des activités culturelles.
    - Comment réguler les industries culturelles ?
    - Les villes « créatives »
    - Culture, mécénat et philanthropie.-
    - Biens culturels « mondialisés » et modes d’appropriation.
    - La culture, instrument du « soft power » ?

    - Acquérir des clés de compréhension et d’interprétation des acteurs, des instruments et des mécanismes des politiques culturelles, grâce aux outils d’analyse des sciences sociales.
    - Identifier leurs enjeux et leurs effets concrets.

    Enseignant responsable :

    • SABINE ROZIER

  • Expertise internationale

    Expertise internationale

    Ects : 3
    Compétence à acquérir :
    - Analyse, synthèse, distance critique et évaluative.

    Description du contenu de l'enseignement :
    - QI, politique étrangère, politique économique, politique sociale.

    - Socialiser les étudiants aux espaces internationalisés.
    - Comprendre les modes de production et de circulation des expertises internationales produites.
    - Analyser les techniques évaluations en cours dans ces espaces (benchmarking, ranking, expérimentation aléatoire).

    Enseignant responsable :

    • VINCENT GAYON
    • GABRIELLE ANGEY-SENTUC

  • Méthodes des sondages

    Méthodes des sondages

    Ects : 3

    Description du contenu de l'enseignement :
    - Comment le sondage d’opinion s’est imposé dans le débat public français : Historique et état des lieux.
    - L’échantillonnage des sondages d’opinion.
    - Le questionnaire des sondages d’opinion.
    - Les sondages d’opinion en pratique (encadrement juridique, marché des études politiques, modes de recueil…).

    - Connaître l’ensemble des techniques d’études utilisées par les sociétés de sondage.
    - Comprendre les raisons et les implications des compromis méthodologiques qu’elles opèrent.
    - Apprécier l’intérêt des résultats d’études, dans leur dimension cognitive mais aussi communicationnelle.
    - Avoir un aperçu des conditions d’exercice du métier de chargé d’études.

    Enseignant responsable :

    • JEROME SAINTE MARIE

  • Evaluer les politiques éducatives.

    Evaluer les politiques éducatives.

    Ects : 3
    Compétence à acquérir :
    - Développer une approche réflexive sur les politiques éducatives et leurs transformations.
    - Élaborer et tester un dispositif d’évaluation.
    - Interpréter les résultats d’une évaluation.

    Description du contenu de l'enseignement :
    - La comparaison des politiques éducatives.
    - Le benchmarking en éducation.
    - L’évaluation des pratiques enseignantes.
    - L’évaluation des dispositifs éducatifs.

    - S’interroger sur les transformations des politiques éducatives et notamment sur leurs finalités, en comparant le cas français à d’autres -politiques éducatives européennes.
    - Croiser les apports de la recherche et des professionnels de l’évaluation autour des politiques éducatives.
    - Se familiariser avec les outils mobilisés pour l’évaluation des politiques éducatives (qu’ils soient quantifiés ou relevant d’une approche plus qualitative).

    Enseignant responsable :

    • SAMUEL BOURON
    • ELISE TENRET

  • Politiques publiques et genre

    Politiques publiques et genre

    Compétence à acquérir :
    Les étudiant.es apprendront notamment à identifier les effets de genre, c’est-à-dire les effets différenciés sur les femmes et sur les hommes, des politiques publiques et à évaluer les dispositifs d’action publique en faveur de l’égalité des sexes. Le cours fournira ainsi des clés de compréhension de l’action publique utiles tant pour l’analyse des politiques publiques que pour leur mise en œuvre.

    Description du contenu de l'enseignement :
    Le cours poursuit un double objectif : analyser la façon dont la conduite de l’action publique est façonnée par le genre, c’est-à-dire par la construction sociale de la différence et hiérarchie entre les sexes ; étudier les modalités d’action des pouvoirs publics contre les inégalités entre les sexes. Dans un contexte de développement des politiques d’égalité des sexes, ce cours permettra d’en saisir les enjeux et les modalités de mise en œuvre.

    Enseignant responsable :

    • ALBAN JACQUEMART

  • Evaluer l’efficacité de l’Etat-social

    Evaluer l’efficacité de l’Etat-social

    Ects : 3
    Compétence à acquérir :
    Le cours a pour objectif de doter les étudiants des méthodes et approches théoriques permettant de répondre à la question de savoir si l’Etat social, dans ses différentes dimensions, est efficace, et ce que signifie cette dernière expression.
    Alors que de vives critiques remettent régulièrement en cause le montant des dépenses sociales et les modalités de l’intervention de l’Etat social - qu’il s’agisse du droit du travail ou du système de protection sociale -, il s’agira d’étudier la genèse de l’idée de « crise de l’Etat-Providence » et les moyens de cette remise en cause. Après avoir rappelé les grands traits du modèle social français, on examinera les premières remises en cause du Welfare aux Etats-Unis par Nixon. On mobilisera les théories de Hayek et des penseurs critiques du Welfare aux Etats-Unis jusqu’à la réforme de l’aide sociale de 1996 portée par Clinton. Les notions d’Etat social actif, de making work pay et mise au travail des demandeurs d’emploi et des pauvres notamment au Royaume-Uni et en Allemagne seront ensuite abordées, notamment à travers le bilan de la Troisième Voie et des réformes Harz. Les réformes françaises, du RMI au RSA, de la PPE à la prime d’activité jusqu’au RUA seront aussi analysées, de même que les politiques d’indemnisation du chômage en Europe et que la question du revenu universel. On analysera de concert les idéologies support, les institutions porteuses et les instruments mobilisés pour répondre aux questions suivantes : les dépenses sociales sont-elles trop élevées ? Les demandeurs d’emploi sont-ils trop aidés ? Les pauvres doivent-ils être mis au travail ? L’Etat social allemand est-il plus efficace que l’Etat social français ? Comment juger de l’efficacité des politiques de lutte contre la pauvreté ou des politiques de l’emploi ? Le revenu universel est-il la solution à la pauvreté ?
    On utilisera les publications des organismes publics tels que l’INSEE, la DARES, la DREES, France Stratégie, l’UNEDIC, l’ONPES.

    Description du contenu de l'enseignement :
    séance 1 - L’édification de l’Etat-social : rappels

    Rappels : histoire de la protection sociale, Polanyi, Comité de mendicité, résistances à l’intervention de l’Etat, Hatzfeld, loi de 1898, Bismarck, les lois d’assistance, les échecs du début du 20ème, les lois de 1930, Beveridge, la Déclaration de Philadelphie, le programme du CNR, les ordonnances de 45, l’expansion d’un système intermédiaire entre Beveridge et Bismarck, le consensus de Philadelphie, l’expansion de la sécurité sociale.

    séance 2 - « Crise de l’Etat-Providence », remises en cause, nouveaux paradigmes / évaluer les réformes du welfare state aux Etats-Unis

    La crise de l’Etat-Providence, facteurs internes, externes ; du consensus de Philadelphie au Consensus de Washington ; crise financière, crise de légitimité, bataille idéologique ; remplacement du keynésianisme par le monétarisme ; Hayek et la montée du néo libéralisme, Etats-Unis, remise en cause du Welfare state, critique de l’aide sociale ; dépendance aux allocations. Rapports de l’OCDE. Les expériences de workfare.

    séance 3 - La diffusion du nouveau paradigme en Europe / évaluer les réformes de l’assurance-chômage

    Le référentiel de la société active et de l’activation ; le rôle de l’OCDE ; l’arrivée en Europe à travers le blairisme, le Manifeste Blair-Schröder, l’Etat social actif, la reprise par l’Europe des thématiques OCDE et de la société active. Les différentes manières d’activer les chômeurs en Europe. Les offres convenables d’emploi, l’accompagnement, le rôle du profilage, les opérateurs privés de placement, au RU, aux Pays Bas, en Suède, en Allemagne. Focus sur les réformes Schröder.

    séance 4 - Activer les chômeurs et les pauvres en France / évaluer les réformes des minima sociaux

    L’apparition de la nouvelle pauvreté ; le RMI ; du RMI au RSA et au RUA

    séance 5 : Faut-il mettre en place un revenu universel / évaluer les expérimentations du Revenu Universel

    L’idée d’un revenu ou d’une allocation universelle. L’émergence dans les années 80. Retour dans les années 2010. Diversité des porteurs. Expérimentations. Arguments de légitimation. Critiques.

    séance 6 - Activation du marché du travail et financement de la protection sociale / évaluer les réformes du marché du travail

    Les tentatives de dérèglementation du contrat de travail (EPL, CNE, contrat unique, sécurité sociale professionnelle, lois de sécurisation de l’emploi, RC, loi El Khomri, ordonnances) et de réforme du financement de la protection sociale (les allègements, le rapport Gallois, le CICE, Pacte de responsabilité, la réforme du financement du chômage). Les réformes structurelles du marché du travail.

    Enseignant responsable :

    • DOMINIQUE MEDA

  • UE Libre

    UE Libre

Optionnel à choix

Formation année universitaire 2020 - 2021 - sous réserve de modification


Modalités pédagogiques

Le Parcours PPO du Master Politiques publiques se caractérise par un encadrement personnalisé des étudiant.es, notamment dans le cadre du travail de mémoire et des dossiers individuels ou collectifs, et des formats pédagogiques innovants, tels que la préparation deworkshopset de conférences publiques, des séances d'observation ethnographique (comme à l'OCDE), des ateliers pratiques sur logiciels statistiques et la conception de dossiers au format 4 pages (INSEE), l'animation de controverses scientifiques, la collaboration avec des scientifiques et des journalistes (dans le cadre du "webdothon"), les mises en situation professionnelle, etc.   L'ensemble des enseignements sont assurés par des enseignant.es-chercheur.es en science politique et en sociologie de l'IRISSO, de l'Université Paris Dauphine - PSL, spécialistes dans leur domaine, ainsi que des intervenant.es extérieur.es issu.es de la haute fonction publique, de cabinets d'évaluation des politiques publiques, des collectivités locales et d'instituts de sondage renommés.
La formation représente environ 300 heures d’enseignements, réparties entre les mois de septembre et de février. Le parcours comprend deux voies de formation intégrées, une voie professionnelle et une voie recherche.

Pour laisser la place nécessaire au stage et au travail de terrain, caractéristiques du parcours, les enseignements se concentrent sur le premier semestre, et sur 4 jours (du lundi au jeudi). Ils associent enseignements fondamentaux (10 ECTS), enseignements méthodologiques (20 ECTS), enseignements spécialisés (15 ou 12 ECTS) et un mémoire de stage ou de recherche (15 ou 18 ECTS). Les "UE Libres" sont des séminaires se déroulant au Département de Sciences sociales de l'ENS, à l'Ecole des hautes études en sciences sociales ou plus généralement au sein des établissements de PSL (à déterminer avec les responsables du M2 en début d'année).

L’étudiant sera amené à rédiger un mémoire de stage ou un mémoire de recherche, qui donnera lieu à une soutenance en juin (pour les candidats au contrat doctoral) ou en septembre devant des enseignants du parcours.


Stages et projets tutorés

L’étudiant devra réaliser un stage, d’une durée minimum de 4 mois, entre mars et décembre. Ce stage est obligatoire en voie professionnelle, optionnel en voie recherche.

Au cours de ce stage, l’étudiant sera amené à élaborer des enquêtes qualitatives et/ou quantitatives, conseiller des organismes nationaux ou des collectivités locales, évaluer des politiques publiques, et conduire des recherches en sciences sociales du politique.

A l’issu de son stage, l’étudiant devra rédiger un mémoire de stage, réflexion structurée et construite autour d’un objet de recherche en sciences sociales du politque, s’appuyant sur une expérience de stage. Ce mémoire donnera lieu à une soutenance, en juin ou en octobre, devant au moins 2 enseignants-chercheurs du Master.

Intervenant.e.s professionnel.le.s et extérieur.e.s

  • Gabriel André

    Directeur de l'Action sociale et de l'insertion au Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle

  • Christine Bernardeau

    Consultante en ressources humaines

  • Arthur Heim

    Doctorant en sciences économiques à Paris School of Economics (PSE)

  • Clément Lacouette-Fougère

    Chef de projet au ministère de l'Action et des Comptes publics

  • Quentin Llewellyn

    Directeur clientèle à CSA, Institut d'études

  • Nathalie Mons

    Présidente du Conseil national d'évaluation du système scolaire (CNESCO)

  • Wilfried Rault

    Sociologue, chargé de recherche à l'Institut national d'études démographiques (INED)

  • Arnaud Régnier-Loilier

    Sociologue, directeur de recherche à l'Institut national d'études démographiques (INED)

  • Ben Rickey

    Consultant à l'Agence nouvelle des Solidarités actives (ANSA)

  • Lucas Tranchant

    Postdoctorant en sociologie

Universitaires de Dauphine-PSL

  • Pierre-Yves Baudot

    Professeur de sociologie

  • Samuel Bouron

    Maître de conférences en sociologie

  • Vincent Gayon

    Maître de conférences en science politique

  • Choukri Hmed

    Maître de conférences HDR en science politique

  • Alban Jacquemart

    Maître de conférences en science politique

  • Anne Jourdain

    Maîtresse de conférences en sociologie

  • Dominique Méda

    Professeure de sociologie, directrice de l'IRISSO

  • Marjolaine Roger

    Professeure agrégée d’anglais

  • Sabine Rozier

    Maîtresse de conférences en science politique

  • Elise Tenret

    Maîtresse de conférences en sociologie

 

 

La formation est construite au contact des programmes de recherche de l'Institut de recherche interdisciplinaire en Sciences sociales, laboratoire de niveau international de Dauphine, du CNRS et de l'INRA, qui leur assure exigence et innovation.

Les activités de recherche de l'IRISSO touchent plusieurs disciplines : la sociologie, la science politique, l’économie et les media studies. Ses travaux sont particulièrement centrés sur la sociologie des mondes économiques et l’analyse de l’action publique. L'IRISSO regroupe aujourd'hui  103 membres.

En savoir plus sur l'IRISSO