El Mouhoub Mouhoud, élu nouveau président de Dauphine - PSL

Jeudi 3 décembre 2020, les conseils de l'Université Paris Dauphine - PSL ont désigné le nouveau président de leur université.

Crédits photo : Henrike Stahl

Les conseils centraux de Dauphine - PSL ont élu le professeur El Mouhoub MOUHOUD, agrégé des facultés de sciences économiques, et spécialiste reconnu de la mondialisation et de ses effets sur l’économie. 

Le professeur d’économie El Mouhoub MOUHOUD, nouveau Président de Dauphine - PSL, entend placer son mandat notamment dans une double perspective de long terme et de court terme. « Mon souhait est de bâtir une université forte dont l’action sera guidée par les principes d’engagement et de collégialité, moyens indispensables pour réaliser notre projet commun et ambitieux, au service de l’insertion professionnelle de nos étudiants et de la production de connaissances scientifiques ».

Une université innovante et attractive au niveau mondial

À la présidence de Dauphine - PSL, le Professeur E.M. MOUHOUD souhaite conforter la place de l’établissement au niveau mondial. Une université à la fois innovante, ouverte sur le monde et centrée sur ses missions fondamentales : recherche, formation initiale et formation continue. « Je suis très attaché à notre modèle dauphinois d’une université sélective et néanmoins soucieuse de la diversité des profils de ses étudiants, qui délivre un enseignement et une recherche de premier plan et qui forme des professionnels de haut niveau, des chercheurs reconnus et des citoyens responsables ».
Il se propose de développer également des stratégies régionales à partir des campus dauphinois situés à Tunis et à Londres et de favoriser la mobilité en déployant une politique de formation multi-campus.

Mieux exploiter le potentiel pluridisciplinaire de l’université au sein de PSL

El Mouhoub MOUHOUD souhaite que soient développés des programmes transversaux qui allient les mathématiques, l’informatique, la gestion, l’économie, les sciences sociales et juridiques et intègrent l’école de journalisme, au service des sciences des organisations et de la décision. Il s’agira, par exemple, de poursuivre le déploiement du programme « Dauphine Numérique » en créant un parcours de master internationalisé alliant intelligence artificielle (IA) et sciences des organisations et de la décision. Il souhaite également contribuer à l’émergence d’une IA éthique et responsable par une recherche académique réellement pluridisciplinaire. 

Les profils étudiants étant appelés à évoluer avec la réforme des lycées et du baccalauréat, Dauphine - PSL devra aussi proposer des parcours pluridisciplinaires conformes aux nouvelles attentes, notamment un parcours de Licence « Sciences et Arts » en double diplôme avec les autres établissements de PSL.

Profiter des opportunités offertes par le nouveau campus

C’est également un immense chantier immobilier qui attend le président E.M. MOUHOUD. Celui des travaux de rénovation de Dauphine - PSL et de la construction de sa nouvelle aile. « C’est une formidable opportunité au moment où l’on doit repenser la pédagogie. C’est aussi l’occasion de développer un environnement de travail harmonieux pour les personnels de l’université ». Il prévoit de lancer une large concertation à ce sujet. 

Renforcer la responsabilité sociale et environnementale de l’université

La période qui s’annonce permettra enfin d’incarner la responsabilité sociale et environnementale, qui est devenue un enjeu central dans l’enseignement supérieur. Pour ce faire, un nouveau Conseil environnemental et social sera mis en place afin de favoriser une action volontariste en mobilisant toute la communauté dauphinoise sur ces questions comme, par exemple, celle de la réduction de l’impact écologique et de la production de gaz à effet de serre de l’établissement ou encore de la formation des étudiants à ces enjeux.

À propos de El Mouhoub Mouhoud

El Mouhoub Mouhoud - Docteur en économie de l’université Paris I Sorbonne (1991) - a consacré sa thèse à l’impact du changement technique sur la division internationale du travail. En 1991, il est nommé Maitre de conférences à l’université d’Evry Val d’Essonne et sera reçu au concours d’agrégation des facultés de sciences économiques en 1994. Il enseigne alors dans différentes universités (Evry, Bretagne Occidentale, Université de Paris 13), avant de rejoindre Dauphine - PSL en 2006.  
Ses travaux de recherche portent sur les effets de la mondialisation sur le marché du travail, la compétitivité des territoires, les délocalisations et relocalisations des activités, les migrations internationales et le développement des pays de la région Moyen-Orient-Afrique du Nord. Il est notamment l’auteur d’une centaine d’articles publiés dans des revues académiques internationales et françaises et d’une vingtaine d’ouvrages, parmi lesquels : Mondialisation et délocalisation des entreprises, 5ème éd., La Découverte (2017) et L’immigration en France, Fayard (2017). Il achève actuellement un ouvrage sur les relocalisations en France à paraître aux éditions « Le Pommier ».

El Mouhoub Mouhoud a aussi été Conseiller scientifique du Commissariat Général du Plan, service auprès du Premier Ministre (France Stratégies) (1995-2007) et consultant auprès de l’OCDE, de l’ONU et de la Banque Mondiale et se déplace régulièrement en tant que Professeur invité à la New School for Social Research de New York, à l’Institute for the Transregional Study of the Contemporary Middle East, North Africa and Central Asia de l’Université de Princeton, et à Columbia University, SIPA.
Dans le passé, il a créé et dirigé le laboratoire d’économie UMR CNRS, le CEPN (Centre d’économie de Paris Nord) (1998-2006) ainsi que le Groupement de recherche international « Développement des recherches en économie euro-méditerranéennes » du CNRS (2007-2014). A Dauphine - PSL, il a dirigé la mention Affaires internationales et Développement (2012-2017) et le parcours de Master Affaires Internationales 212 (depuis 2011) et a co-fondé le Master “Peace Studies” avec les informaticiens et les politistes de l’université. Il est aussi membre élu du Comité directeur de l’Association Française de Sciences Économiques, du Conseil scientifique de l’Economie aux Rendez-vous de l’Histoire, du Printemps de l’économie et du Conseil d’administration du musée de l’immigration. Il a reçu le Prix de la recherche des Scytales et voies de la réussite en 2004.

Publié le 12 décembre 2020