Aller au contenu
Solidarité UkraineSolidarité Ukraine
Candidater
EN
Candidater

Soutenances de thèse

Les Mondes des lobbyistes. Influencer la loi : une entreprise collective

29/03/2022 à 14h00

M. Rémi BOURA présente ses travaux en soutenance le 29/03/2022 à 14h00

À l'adresse suivante : Place du Maréchal de Lattre de Tassigny, 75016 Paris Salle des thèses - D520

En vue de l'obtention du diplôme : Doctorat en Sociologie

La soutenance est publique

Titre des travaux

Les Mondes des lobbyistes. Influencer la loi : une entreprise collective

École doctorale

École doctorale Dauphine SDOSE

Équipe de recherche

19 - Sociologie, démographie

Section CNU

UMR 7170 - Institut de Recherche Interdisciplinaire en Sciences Sociales

Directeur(s)

Mme Dominique MEDA

Membres du jury

NomQualitéÉtablissementRôle
Mme Dominique MEDA Professeur des universités UNIVERSITE PARIS DAUPHINE - PSL Directrice de thèse
M. Guillaume COURTY Professeur des universités Université de Picardie Jules Verne Rapporteur
Mme Nadège VEZINATProfesseur des universités Université Paris 8 Rapporteure
Mme SABINE ROZIERMaître de conférences Université Paris Dauphine-PSL Examinatrice
Mme Julie GERVAIS Maître de conférences Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Examinatrice
Mme Bénédicte ZIMMERMANN Directeur d'études EHESS Examinatrice

Résumé

Le lobbying désigne généralement l’influence de la sphère économique sur l’élaboration de la loi. Il est surtout une volonté de peser sur la production normative en tentant d’orienter les choix ou les opinions d’un des acteurs gravitant autour du processus législatif. Depuis quelques décennies, le lobbying s’est professionnalisé. Des individus ont pour fonction de représenter les intérêts de leur employeur ou de leur mandant dans les sphères décisionnelles. Cette thèse, s’inscrivant dans la tradition de la sociologie interactionniste, revient sur le travail du lobbying pour mieux apprécier sa division, sa fragmentation, son séquençage. Nous observerons que le lobbying d’une entité économique manifeste un ordre interactionnel divisé selon les positions fonctionnelles des acteurs ainsi que les attributions sociales ou symboliques que confèrent leur statut, à l’heure où l’ensemble de ces dispositions sont dépendantes du contexte organisationnel et institutionnel dans lesquels les acteurs agissent. Le lobbying est une activité divisée car l’existence de professionnels de la représentation d’intérêts suppose des profanes, mais aussi des « para-métiers » permettant aux experts d’accomplir leur mission. Son exercice est fragmenté car le mandat de représentation se confie, se délègue à des entités spécialisées dans la promotion d’intérêts sectoriels ou à des acteurs titulaires d’un savoir spécifique. Son déploiement est séquencé car le parcours de la norme est sinueux et navigue entre différents pouvoirs, auxquels s’agrègent une kyrielle d’acteurs ou de fonctions ayant des aspirations plurielles, parfois contradictoires. Grâce à une plongée de presque quatre ans dans une direction dédiée à la représentation d’intérêts dans l’environnement de la protection sociale, ce travail permet d’observer la genèse, les tensions organisationnelles, l’exécution, les pratiques et les effets du lobbying pour mieux apprécier le poids des professionnels de la représentation d’intérêts sur la fabrique de la loi.

 

Toutes les soutenances de thèse