Rentree en Licence le 17/09/2015Rentree en Licence le 17/09/2015

Juriste financier – 259 - 2ème année de Master

Débouchés

Le mot du professionnel

« Nous cherchons à développer un modèle original de cabinet d’avocats : indépendant et fort de son appartenance à un réseau reconnu en France comme à l’international dans 150 pays. Cabinet pluridisciplinaire dans son geste propre d’avocat – combinant juridique, fiscal, social, secteurs - comme dans son exercice en complément des compétences du conseil et du chiffre. Finalement, chez E&Y, nous faisons du droit chez des financiers comme les étudiants de l’I2D le font à Dauphine !

Cet équilibre multi-compétences allié à notre curiosité, à notre recherche constante de l’excellence, de l’innovation obligatoires pour rester en tête et pour se montrer digne de la confiance accordée par nos clients et nos collaborateurs, nous rapproche de la formation proposée par le Parcours Juristes financiers en apprentissage.

Démontrer que l’expérience professionnelle associée à la pédagogie doit permettre de progresser, d’intégrer la dimension internationale du droit financier, de combiner stratégie et compliance … sont autant de caractéristiques qui nous ont fait choisir cette formation pour renforcer les compétences de nos équipes Financial Service Office qui réunissent à travers le monde les spécialistes du droit et du chiffres opérant chez EY sur les 20 plus importantes places financières mondiales. »

Stéphane Baller - Associé EY Société d’Avocats, initiateur du partenariat avec le Parcours 259 et Professeur Associé d’Economie à Paris 2 Panthéon Assas

 

Les postes occupés pourront concerner les secteurs suivants

  • Le conseil : juriste ou avocat en corporate, private equity ; financement structuré ; marchés de capitaux (actions, dettes, dérivés) ; financement de projets et d'acquisitions ;
  • Les émissions de titres : rédaction de la documentation contractuelle, connaissance des produits financiers, liens avec les autorités de contrôle et le marché boursier ;
  • Les fusions-acquisitions : mise en place de structures sociétaires, connaissance du droit de la concurrence relatif au contrôle des concentrations ;
  • La fiscalité : analyse sous l’angle fiscal de toutes les opérations sur titres réalisées par une banque ou une société, bonne connaissance des produits financiers, suivi des obligations de la banque ou de la société en matière fiscale, suivi des évolutions législatives ;
  • La conformité : juriste à la division des risques d’une banque (respect des normes internes, conformité des procédures internes à la réglementation, contrôle permanent des procédures, lien avec les autorités de contrôle – AMF, commission bancaire, TRACFIN-) ;
  • Les OPCVM : mise en place des structures sociétaires nécessaires aux OPCVM, constitution des dossiers réglementaires auprès de l’AMF, connaissance nécessaire des produits financiers et des règles déontologiques ;
  • La titrisation : mise en place des structures sociétaires nécessaires aux opérations de titrisation, liens avec les autorités de contrôle.