Dauphine Numérique -
Chaires, initiatives et projets de recherche

Chaires et initiatives de recherche

Chaire Fintech - Finance Digitale

La chaire Fintech a pour objectif de contribuer au développement des connaissances dans le domaine des Fintech et de la digitalisation de la finance. Ses axes prioritaires sont :

  • Le business model de la finance digitale et notamment la place des plateformes et écosystèmes centrés autour de la finance (dont les mécanismes de blockchain et les crypto-monnaies).
  • La régulation, l’éthique et la cybersécurité.
  • Le financement des entreprises par les nouvelles places de marchés (e.g. le Crowdfunding) et les nouvelles formes de financement (e.g. ICO ou Tokens).
  • La soutenabilité de la finance digitale et les questions éthiques que cela pose.

Cette chaire est dirigée par Hervé Alexandre, en partenariat avec MAZARS, et Crédit Agricole CIB.

Chaire Fintech - Finance Digitale

 

Initiative de recherche Quantitative Management

L’objectif de l’initiative de recherche QMI est de promouvoir la finance quantitative et ses bénéfices en termes de recherche, de gestion des risques et de création de valeur pour les investisseurs. L’un des ses principaux axes concerne l’utilisation de l’intelligence artificielle pour la production de signaux de marché.

Cette initiative de recherche est dirigée par Gaëlle Le Fol, en partenariat avec l’ENSAE, Addstones-GFI et LFIS.

Initiative de recherche Quantitative Management

 

Chaire Economie Numérique

La chaire Économie Numérique de Dauphine se donne pour mission de constituer un centre de réflexion et d’action réunissant les acteurs et experts des différents secteurs concernés.  Elle poursuit un programme destiné à tirer le meilleur parti des opportunités qu’apportent les technologies de la communication et de l’information : gouvernance des données personnelles, économie collaborative, système éducatif, impact sur l’emploi et les formes de travail, etc.

Cette chaire est dirigée par Dominique Roux, en partenariat avec Avanade, Stim Plus, MediaTransports, Greddda et Enedis.

Chaire Economie Numérique

 

Initiative Governance Analytics

L’initiative Governance Analytics s’inscrit dans un partenariat (IRIS) entre membres de l'Université PSL, dont Dauphine héberge l’équipe sous la direction d’Eric Brousseau, professeur d’économie et de management à Dauphine.

Elle réunit depuis octobre 2016, des chercheurs en économie, informatique, management, mathématiques, science politique et sociologie autour de l’analyse de la gouvernance dans nos sociétés complexes et en mutation.

Elle s’appuie sur la construction d’une Data factory destinée à acquérir et traiter des données sur les mécanismes de décision collective, les dynamiques institutionnelles, le fonctionnement des marchés et celui des organisations. Une équipe de post-doctorants et d’ingénieurs appuient les équipes de recherche des établissements membres de PSL pour leur permettre de renforcer leurs compétences en matière de conception de protocoles de recherche, de collecte et de traitement de données ; qu’elles soient disponibles de manière massive (Big data), mal structurées, dispersées (archives par exemple) ou encore qu’elles se présentent sous forme de signaux faibles.

Initiative Governance Analytics

 

Chaire Gouvernance et Régulation

Cette chaire porte plusieurs axes de recherche en lien avec les enjeux sociétaux et de régulation des sociétés numériques de demain : effectivité et privacy dans la publicité en ligne, régulation dans la transformation numérique, neutralité de l’internet et concurrence subventionnées, plateformes de financement numériques et crypto-monnaies, etc.

Cette chaire est dirigée par Eric Brousseau, en partenariat avec l’IOA, la SIOE, et de très nombreux partenaires industriels.

Chaire Gouvernance et Régulation

Exemples d’autres projets en cours

Equipe Projet Inria – Mokaplan

Cette équipe projet Dauphine-INRIA développe des méthodes numériques, des algorithmes et des logiciels pour résoudre les problèmes variationnels liés au transport optimal (MoKa signifie Monge-Kantorovitch) et les problèmes inverses en imagerie.

Equipe Projet Inria – Mokaplan

Equipe projet – Agents intelligents pour la décision et le raisonnement

Ce projet a pour objectif l’élaboration de modèles et d’algorithmes pour les processus de raisonnement et de prise de décision en vue du développement de systèmes complexes de résolution de problèmes pour l’aide à la décision ou la décision automatisée. Les types de problèmes de décision considérés vont de la décision individuelle à la décision de groupe, tandis que les outils utilisés sont tantôt centralisés, tantôt distribués. Le concept-clé du projet est celui d’agent intelligent, et se positionne assez largement dans le domaine de l’intelligence artificielle.

Les agents intelligents peuvent présenter une certaine autonomie, ont des croyances et des préférences qui leur sont propres, ainsi que des capacités de raisonnement, de communication et de prise de décision.

Equipe portée par le pôle Aide à la Décision du Lamsade

Equipe projet – Apprentissage automatique

L’équipe-projet « Apprentissage automatique » du LAMSADE s’intéresse aux aspects théoriques, algorithmiques et applicatifs de l’apprentissage automatique (Machine Learning).

Sur le volet théorique, l’équipe étudie (i) la robustesse face aux attaques adversariales des réseaux de neurones profonds (deep learning), (ii) l’apprentissage causal, (iii) la confidentialité différentielle (Differential Privacy) (iv) les liens entre la théorie des jeux, l’apprentissage adversarial (Generative Adversarial Networks) et l’apprentissage en ligne (v) la parcimonie pour l’interprétabilité des modèles d’apprentissage et (vi) l’apprentissage par renforcement.

Sur le volet algorithmique, les travaux actuels s’intéressent au développement d’architectures compactes, et à faible emprunte en mémoire, des réseaux de neurones profonds en exploitant la théorie des matrices structurées, des structures de données pour l’apprentissage efficace à partir de données en flux (data streams), le clustering à partir de données de graphes dynamiques, etc.

Enfin, l’équipe applique et déploie ses algorithmes, souvent avec des partenaires industriels ou académiques, sur des applications variées, en privilégiant toutefois celui de la santé. Parmi ces applications, on peut citer un projet ANR en cours en collaboration avec l’hôpital Kremlin Bicêtre, dont le but est le développement d’algorithmes de détection et de suivi des pathologies cérébrales chez le nouveau-né.

En collaboration avec la société Adway, nous développons de nouvelles approches pour la médecine prédictive et de précision en exploitant la théorie de l’apprentissage causal. En collaboration avec l’INSERM, l’hôpital de la Pitié Salpêtrière et l’institut de Cardiométabolisme et Nutrition (ICAN), l’équipe développe des algorithmes d’apprentissage profond pour la classification de pathologies à partir de données métagénomiques. Toujours dans le domaine de la santé, d’autres applications concernent la robotique pour l’assistance aux personnes atteintes d’handicap moteur, les Interfaces Cerveaux-Machines (Brain Computer Interfaces).

Par ailleurs, l’équipe travaille sur des applications en reconnaissance et classification de styles artistiques (outils RASTA), la détection d’objets illicites (collaboration avec le CEREMADE et la société Smith Detection), la finance, etc.

Equipe portée par le pôle Aide à la Décision du Lamsade

Projet ANR – Language d’enchère pour des joueurs générique d’enchères

Projet porté par le Stephane Airiau

Projet ANR – Calcul, Communication, Rationalité et Incitations en Décision Collective et Coopérative.

Projet portée par le Jérôme Lang

Projet Thématique- Les nouveaux outils de la prévoyance

Ce projet constitue l’un des trois axes de recherche du CR2D. Il concerne notamment la justice prédictive et l’impact de l’open data sur les décisions de justice sur le droit français.

Projet porté par le CR2D

Projet ANR - Market Design in the Digital Age

Ce programme de recherche a pour objectif d’étudier l’impact de la FinTech sur le système financier et de faire des recommandations en termes de solutions de conception de marché qui optimiseraient la mise en œuvre des produits et services FinTech.

Coordinateur du projet : Marius-Andrei Zoican.

Projet ANR- Market Design in the Digital Age

Projet H2020 – Agile Co-Creation of Robots for Ageing

L’objectif de ce projet est de permettre le développement de solutions robotiques avancées basées sur les TIC pour prolonger le vieillissement actif et sain dans la vie quotidienne en définissant, développant et testant un processus de développement en co-création agile.

Porteurs du projet : Denis Guiot

Projet H2020 - Agile Co-Creation of Robots for Ageing

Projet ANR – MEADOW

Le projet MEADOW, intitulé « Causes et conséquences des réductions de postes : le cas de la France 1996-2015 », est mené par une équipe pluridisciplinaire. Il analyse les conséquences des restructurations et évalue leur effet causal sur les performances des entreprises, en France (1996-2015).

Le projet consiste notamment à construire une base de données relationnelles qui permet d’interroger une dizaine de séries statistiques publiques.

Porteurs : Paul Lagneau-Ymonet et Bénédicte Reynaud, IRISSO

Projet ANR –  Fragmentation du travail, marchandisation du « travail à-côté » : le capitalisme de plate-forme et ses impacts sociaux

Ce projet de recherche porte sur la transformation du marché du travail en lien avec la numérisation, en particulier du point de vue de ses aspects sociétaux.

Porteur : Sarah ABDELNOUR

Thèse Cifre – Impact de l’intelligence artificielle sur les pratiques en contrôle de gestion

La révolution digitale a eu un impact considérable sur l’ensemble de l’écosystème de la finance d’entreprise. L’introduction des nouvelles technologies de l’information et la communication a entraîné une transformation des modèles organisationnels traditionnels, des systèmes de gestion de gouvernance et de pilotage de la performance.

Dans cet environnement, l’organisation dans son ensemble et les métiers vont être influencés avec notamment l’introduction de nouveaux outils de contrôle. L’objectif est d’analyser les pratiques de contrôle mises en place au sein des institutions bancaires dans un environnement soumis au changement.

Directeur de thèse : Nicolas Berland, Entreprise partenaire : cabinet de conseil Aurexia Consulting.