Retour sur la session Art&Fact de 2014

Les étudiants parcours Conseil et recherche en audit et contrôle crée cinq oeuvres sur les thématiques majeures de la comptabilité.

2014, première édition de cette expérience improbable. Un groupe de 24 étudiants, l'ensemble du parcours Conseil et recherche en audit et contrôle crée cinq oeuvres sur les thématiques majeures de la comptabilité : les normes IFRS, le chiffre, la fraude, la RSE, le changement.... Les productions sont exposées une soirée à l'espace prestige au 7ème étage du bâtiment A.

 

Illusion Floue Réalité Satinée 

Acier, inox, aluminium, acrylique. 30 x 30 x 120 cm.

Siham BOUCHEIKH, Sébastien DONY, Leina KOUDJI, Zineb MAARRAF, Jean-Baptiste LEDENT.

L’objet de ce travail n’est pas de représenter un paradigme manichéen des normes comptables internationales, mais la réalité qu’incarne aujourd’hui ces normes dans une approche symbolique.  
Un poster a été produit et affiché à côté de l'oeuvre. 

 

Evolutions en univers complexes 

Sans Titre. Bois, adhésif, coupure de journaux, carton, roues de vélo. 250 x 150 x 220 cm. 

David DE FARIA, Sébastien MOTTA, Sébastien SAMSON, Oumaïma SERHAN.

L’univers est complexe, les éléments qui le composent doivent s’y adapter. Les indicateurs du contrôle de gestion, représentant la réalité, doivent constamment se remettre en question pour garder leur pertinence. Le travail des audits, internes ou externes, permet de déceler les besoins et la nécessité d’évolutions face aux mouvements des environnements. 

 

Et vous ? 

Filet, impression, bois, plastique, peinture, cadre doré. 200 x 250 x 100 cm. 

Laura DUVEAU; Antoine FABRE; Ruman KHAN; Mario MANJON; Jimmy SINEUS 

A travers notre œuvre, nous souhaitons mettre en lumière la relation bivalente entre fraude et comptabilité. Si celle-ci est un outil de gouvernance et régulation du monde économique, elle peut également servir la cupidité. 
Un tract accompagnait l'oeuvre, encadré et accroché au mur. 

   

 

Team Building 

Rhodoïd, carton, pâte à papier, tracts. 30 x 45 x 30 cm.

Mélanie CALZADA, Gaëlle RAJAONA, Pénélope VAN DEN BUSSCHE, Jacqueline SUON.

Nous avons choisi ce thème afin de mettre en lumière le décalage entre le discours très social des organisations, tourné vers la valorisation du collectif, et la réalité de gestion. Nous voulions également amener les visiteurs à s’interroger sur les raisons de cette hypocrisie. Il s’agit là de se demander pourquoi, alors que les grandes théories managériales s’accordent sur le fait que l’humain doit être au centre de l’entreprise, les salariés sont considérés comme une variable d’ajustement. 

 

Domination (1)contrôlée 

Ballon, peinture plastique, carton, corde, perfomance. 2,5 x 1,5 x 1,5 m. 

Cloé FRENOY, Giang LE; Fatoumata MAIGA ; Yen HOANG; Elitsa PETKOVA.

Pratique, efficacité, risques, responsabilité sont des termes dans lesquels nous nous reconnaissons. Mais c’est surtout la pratique de la gestion qui nous a rassemblés autour du thème des chiffres.Nous avons travaillé sur l’apparente opposition entre les partisans des chiffres et les anti-chiffres. Ce qui a abouti à une réflexion sur un monde sans chiffre. Chose clairement inimaginable à ce jour. A l’origine, invention de l’homme, cet outil semble aujourd’hui incontournable. Serions-nous dans un monde où trônent les chiffres ? 
Un dialogue performé a été écrit et joué par le groupe pendant le vernissage.