Politiques d'entreprises et responsabilités sociales - 130 - 2ème année de Master

Cette formation vise à donner aux étudiants des outils analytiques et méthodologiques leur permettant de comprendre et d’accompagner les pratiques sociales et environnementales des entreprises et/ou d’assumer des responsabilités de pilotage et de gestion de projets dans l’économie sociale et solidaire.
 

Témoignages d'Alumni

Ingénieur des Mines de formation, j'ai créé une société de conseil en RSE suite à l'obtention de mon diplôme fin 2008, que j'ai gérée jusqu'à l'été 2014.

Cette expérience m'a donné une solide maîtrise des enjeux environnementaux, mais elle m'a aussi fait réaliser que la RSE a des composantes qui s'étendent aux piliers social et gouvernance des entreprises.

Désireux d'approfondir mon expertise dans le domaine, j'ai donc choisi d'intégrer la promotion 2015 du parcours Politiques d'entreprises et responsabilités sociales pour la polyvalence des enseignements qui y sont proposés. Et je dois dire que je n'ai pas été déçu !

Ce Parcours donne une excellente culture générale sur les enjeux sociaux et de gouvernance des entreprises. La lecture sociologique des organisations qui y est proposée, à mon sens, permet de replacer dans un contexte historique et académique tous les débats actuels sur le changement climatique, la précarité, les risques psychosociaux, les entreprises transnationales ...

Les sujets abordés sont vastes, tout comme les débouchés professionnels ! Pour ma part, ce parcours Politiques d'entreprises et responsabilités sociales a éveillé mon intérêt pour la finance et l'investissement socialement responsable, voie dans laquelle je vais poursuivre après mon stage de 6 mois au sein d'une agence de notation extra-financière leader en Europe.

Frédéric Lowe

Ancienne du parcours Politiques d'entreprises et responsabilités sociales, je suis actuellement (sept. 2016) Chargée de Mission - Domaine de Longchamp à la Fondation GoodPlanet (en CDI). Ainsi, je travaille sur l'ouverture du futur lieu dédié à l'écologie et à l'humanisme à Paris. Ce projet nécessite un investissement quotidien faisant appel à différentes thématiques étudiées lors de mon master : écologie, sociologie, solidarité, RSE, etc.

Ayant auparavant réalisé une école de commerce, l'apport du parcours Politiques d'entreprises et responsabilités sociales a été de me permettre d'embrasser une vision globale de la société et des grands enjeux en cours. Les concepts théoriques parfois étudiés sont plus proches de la réalité que ce que l'on croit en étant étudiant : ce master est professionnalisant et permet de s'armer concrètement pour travailler en entreprise, en cabinet de conseil ou bien en ONG !

Le sujet de mon mémoire était "Comment réinventer la démocratie à l'heure du numérique?". Vaste sujet qui, je crois, reste d'actualité. A travers mon stage dans un cabinet de conseil en "engagement sociétal", j'ai pu tester mes hypothèses et confronter le sujet notamment via une entreprise de télécommunications que nous accompagnions. Mon tuteur m'a guidée pour fournir un travail de qualité dont je suis fière aujourd'hui.

Si c'était à refaire, je retournerais sans hésiter étudier la sociologie et la RSE à travers le parcours Politiques d'entreprises et responsabilités sociales.

Aline Masmonteil

Après trois ans de prépa littéraire, j'ai eu envie de poursuivre des études de sciences sociales et j'ai intégré la licence 3 Sciences de la société à L'université Paris Dauphine-PSL. J'ai découvert la sociologie qui m'a passionnée, et j'ai donc continué en 1ère année de Master Action publique et Régulations Sociales. Durant cette année riche et variée, l'enquête sur le travail commercial et les cours de sociologie du travail m'ont donné envie de me pencher sur les questions de santé et de conditions de travail, sur les politiques publiques d'emploi, sur l'articulation entre le développement durable et le travail... Je me suis donc orientée, à la fin de ma 1ère année de Master, vers le parcours Politiques d'entreprises et responsabilités sociales qui me semblait répondre à toutes ces questions de manière pertinente et professionnalisante. Les directeurs du Master, que j'avais déjà eu en tant que profs, m'ont aussi donné envie de m'engager dans cette voie. Et je n'ai pas été déçue !

Le Parcours m'a ouvert un gigantesque horizon de réflexion sur la Responsabilité Sociale des Entreprises. La diversité des matières fait notamment la force de cette formation très complète. Les enseignants sont aussi un grand atout du Master : les intervenants académiques transmettent leur expertise scientifique et leur rigueur conceptuelle; les intervenants professionnels, issus d'univers très différents, apportent une vision pratique et concrète des métiers de la RSE. Enfin, les nombreux travaux réalisés et le mémoire de stage permettent d'approfondir par nous-mêmes des thématiques qui nous intéressent.

J'ai réalisé mon stage de fin d'études dans un fonds territorial destiné à soutenir et à développer l'emploi associatif local. Cette structure de l'Economie Sociale et Solidaire m'a fait découvrir l'ampleur de l'ESS en France. L'engagement de si nombreux acteurs en faveur d'une action sociale et économique utile m'a donné envie d'aller plus loin dans l'ESS, puisque je vais prolonger mon stage dans cette structure en tant que salariée.

Je recommande à tous les étudiants désireux d'agir pour une économie responsable, avec les outils de la sociologie principalement mais aussi avec des bases juridiques et économiques, de s'orienter vers cette formation de grande qualité !

Eugénie Podetti

J'ai rejoint le parcours Politiques d'entreprises et responsabilités sociales suite à une formation universitaire en économie. Ce choix est né avant tout d'une volonté d'ouverture. Ouverture sur le monde d'abord : les différents enseignements, portés par une excellente équipe pédagogique, s'axent sur des problématiques variées touchant à des enjeux d'une actualité brûlante. Ouverture d'esprit, ensuite, puisque la sociologie, particulièrement à l'aise avec l'idée d'interdisciplinarité, est à même de traiter de ces enjeux sous des angles novateurs et originaux, vecteurs de souplesse intellectuelle.

Si le parcours Politiques d'entreprises et responsabilités sociales est apprécié des étudiants, il l'est tout autant d'une grande variété d'entreprises. Au moment de choisir un stage, j'ai décidé de rejoindre une société de gestion afin d'évaluer, en tant qu'analyste extra-financier, les politiques sociales, environnementales et de gouvernance d'entreprises cotées.

Aujourd'hui responsable de l'Observatoire Emploi d'une grande organisation syndicale, je coordonne des enquêtes au niveau national, les analyses via un logiciel de statistiques appréhendé en cours, et communique sur des sujets développés au sein du Master tels que la santé au travail et l'égalité hommes-femmes.

Raphaël Lorillot

Témoignages d'une enseignante et d'une responsable de stage

Professeur de sociologie à Dauphine et membre de l'Inspection Générale des Affaires Sociales en détachement, je trouve particulièrement important de pouvoir enseigner à nos étudiants un ensemble de politiques éminemment importantes, telles que les politiques sociales et de leur donner un ensemble de connaissances leur permettant de s'intégrer pleinement dans les organisations tant publiques que privées. Comprendre au terme de quelles résistances et pour quelles raisons le modèle social français tel que nous le connaissons s'est mis en place, prendre la mesure du poids économique de la protection sociale dans notre pays et maîtriser les questions relatives au droit du travail et de la sécurité sociale me semble absolument nécessaire pour exercer correctement un grand nombre de métiers aujourd'hui. L'ensemble de connaissances très variées dispensées aux étudiants de ce parcours doit leur permettre de s'intégrer mais aussi dévaluer avec une large palette d'outils les organisations du travail actuelles. Du point de vue du professeur, voila un Master dans lequel enseigner est extrêmement gratifiant ! des étudiants très sérieux, motivés, attentifs, qui apprécient de plonger dans la réalité concrète des relations sociales, des travaux théoriques et appliqués, en petits groupes, des recherches de terrain où l'enquête rend visible le fonctionnement concret des dispositifs de politiques sociales. Un parcours où il fait bon d'enseigner.

Dominique MédaProfesseur de sociologie

Responsable de l'Observatoire Social de la Banque de France, je suis heureuse de pouvoir témoigner de l'intérêt d'accueillir des étudiants en Seconde année de Master Politiques d'entreprises et responsabilités sociales pour une étude des régulations sociales en entreprises. Une relation Gagnant-Gagnant s'établit dès le recrutement : l'étudiant apporte la qualité de ses connaissances, basée sur les enseignements reçus, sa motivation, son sérieux, son approche des problématiques sociales et de leur analyse, et je lui apporte une connaissance du monde de l'entreprise, du relationnel professionnel, le guide vers une meilleure connaissance des méthodes d'enquête qualitative, des outils et une pratique des savoir-faire et de l'organisation des missions.Doté d'une très bonne capacité d'intégration, l'étudiant entre rapidement dans une posture de sociologue "junior" au sein de l'équipe. Un diagnostic sociologique complet (80 entretiens) a été réalisé, de l'enquête exploratoire à la restitution, en passant par la définition de la problématique répondant au cahier des charges du commanditaire : analyse des impacts de la modernisation d'un atelier de production sur son système social

Martine Le GuennecResponsable de stage - Observatoire Social de la Banque de France