Franc CFA, facteur d'accélération ou de marginalisation des pays africains?

Une conférence organisée par l'association Paris Dauphine Afrique.

L'Association Paris Dauphine Afrique vous convie à une nouvelle conférence sur le thème “Le Franc CFA, un facteur de marginalisation ou d'accélération des économies africaines ?” le jeudi 21 mars de 19h à 20h45 à l'Université Paris Dauphine - PSL (Amphi 4). 

Plus de 60 ans après les indépendances des pays africains, la question du Franc CFA divise, passionne et anime toujours les débats. Perçu d'une part comme un instrument de servilité par ses détracteurs, le Franc CFA est aussi présenté par ses défenseurs comme le garant d’une stabilité monétaire des pays des zones UEMOA et CEMAC. Les panafricanistes en ont fait une question d’honneur : Doit-on sortir du CFA ? Cette monnaie joue-t-elle un rôle parmi les enjeux auxquels font face les économies ? Les États ont-ils réellement intérêt à gérer leur propre
monnaie ? 


Les objectifs de cette conférence sont multiples :
  • Comprendre les raisons du ressentiment africain vis-à-vis du Franc CFA.
  • Se demander si le développement d’une économie passe nécessairement par sa
    monnaie.
  • Se questionner sur la mise en place de l’ECO, censée remplacer le Franc CFA : les économies
    ont-elles réuni les conditions nécessaires pour « s’indépendantiser monétairement » ?
Avec la participation de :
  • Bruno Cabrillac : Directeur général Adjoint des Statistiques, Études et International à la Banque de France
  • Aurélie M’Bida : Rédactrice en Chef Économie de Jeune Afrique
  • Emilie Laffiteau : Chercheuse associée à l’IRIS, économiste, spécialiste de l’Afrique sub-saharienne et des enjeux macroéconomiques internationaux
 

Inscription