Management des organisations culturelles - 234 - 2ème année de master

Association Alumni


Témoignages

 

Après mon cursus à l’Ecole de Management de Lyon, j’ai travaillé pendant 8 ans en tant que Consultant dont 5 ans dans le cabinet Accenture : je m’étais spécialisé dans les entreprises des secteurs de la communication, des médias et de la haute technologie. Petit à petit, j’ai éprouvé l’envie de travailler plus spécifiquement dans le secteur de la culture. Or il a fallu que je me rende à l’évidence : dans la culture, il y a peu de grosses structures en dehors des industries culturelles. Un bilan de compétence m’a permis de valider mon besoin d’une formation pour rentrer dans ce secteur. C’est ainsi que j’ai postulé pour le parcours Management des organisations culturelles de Paris Dauphine-PSL. J’ai toujours été attiré par le cinéma. C’est ainsi que j’ai intégré la Cinémathèque française en tant que stagiaire. Avec le temps, mon stage de 6 mois s’est transformé en CDD puis en CDI. Je suis responsable aujourd’hui de la mise en place et de l’animation des nouveaux outils technologiques au service des missions de la Cinémathèque française : le site Internet, sa déclinaison sur les téléphones mobiles, les catalogues en ligne, les archives audiovisuelles sur Internet, etc.

 

Gilles Duffau

Directeur des nouveaux médias à la Cinémathèque française

 

Après HEC, je souhaitais poursuivre des études plus littéraires. Passionné de cinéma, j’avais entrepris de faire un mémoire de DEA sur l’adaptation cinématographique de la Chartreuse de Parme. Le parcours Management des organisations culturelles de Paris Dauphine-PSL me permettait en quelque sorte de faire le pont entre ces deux cursus. Il m’a avant tout permis de rencontrer des personnalités qui avaient un parcours différent du mien, avec une orientation plus marquée vers l’artistique et vers les sciences humaines. Je m’y suis tout de suite senti très bien, et ai conservé des liens très forts avec certains de mes « camarades de promo ». Pour moi, qui venait d’une école de commerce, la valeur ajoutée des cours du parcours Management des organisations culturelles reposait principalement sur la formation offerte dans le domaine du droit et notamment la propriété intellectuelle. J’ai aussi beaucoup apprécié les études de cas concrets. Aujourd’hui, je suis directeur administratif et financier du festival de Cannes. Auparavant, j’étais secrétaire général adjoint du Forum des Images.

 

François Desrousseaux

Directeur administratif et financier du Festival de Cannes

 

Après ma licence de Droit, il m’est apparu assez évident de suivre une formation dans le domaine culturel. Dans cette perspective j’ai terminé mon Master 1 de Droit à l’étranger avec le Programme Erasmus et j’ai postulé en 2000 pour intégrer le parcours Management des organisations culturelles de Paris Dauphine-PSL. Je garde le souvenir d’une promotion très soudée, avec des gens engagés, ouverts et investis dans la Culture. La formation à Dauphine m’a permis de me sentir plus légitime pour candidater sur des postes dans le secteur culturel et contacter des professionnels. Elle m’a permis également de cadrer des connaissances empiriques acquises au fil du temps et de voir les choses avec plus de recul. Pour moi, la vraie valeur ajoutée du cursus est son caractère pluridisciplinaire et la possibilité de se constituer un réseau : en particulier j’apprécie que les professeurs soient encore disponibles (pour un conseil ou une information) des années après mon passage dans cette formation.

 

Ondine Garcia

Conseillère spectacle vivant, Cabinet de Bruno Julliard, Adjoint au Maire de Paris, chargé de la Culture